twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les incubateurs chinois arrivent en Afrique

jeudi 23 juillet 2015

Si la Chine reste un territoire inconnu et encore largement inexploré par les Startups Africaines, cela risque bientôt de changer grâce à l’arrivée d’incubateurs et d’investisseurs provenant du mastodonte asiatique.

NEST, l’un des plus importants incubateurs privés de Hong Kong, a ouvert des bureaux au Kenya et va tenter de décrocher quelques pépites sur le continent : « Nous avons ouvert ici il y a pas longtemps, mais déjà, nous avons identifié plusieurs entreprises à forts potentiels dans le domaine des nouvelles technologies » à annoncé Aaron Fu directeur du bureau de Nest au Kenya.

NEST est l’un des premiers fonds d’investissements à créer le pont entre l’Afrique et la Chine. Son objectif est d’abord de permettre aux start-ups de recruter les bonnes personnes, de définir une stratégie et, enfin, leur ouvrir les portes du continent asiatique.

Un marché des TIC de plus en plus intéressant pour les investisseurs chinois.

« Nous n’avons pas encore investi dans des entreprises ivoiriennes, mais nous suivons de très près l’évolution de quelques Startups qui font de belles choses dans les TIC » annonçait déjà en Novembre dernier un fonds d’investissement chinois en prospection durant le salon Africa Web Festival qui s’est tenu à Abidjan.

NEST, quant à lui, investit entre 50 000 et 200 000 dollars américains dans les sociétés qu’elle identifie et conseille.

Selon Le Monde, quarante-six entreprises sont déjà incubées. « Chaque pays est un marché spécifique, mais nous croyons beaucoup à l’émergence d’une jeune classe d’entrepreneurs africains » à ajouté Aaron Fu.

Après le Kenya, NEST va s’attaquer à la Tanzanie, au Nigeria et au Ghana.

(Source : Afrique ITnews, 23 juillet 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)