twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les filles "particulièrement minoritaires" dans les métiers scientifiques liés aux TIC’’

mercredi 25 avril 2018

Les femmes et les filles sont des utilisatrices averties des technologies de l’information et de la communication autant que les hommes, mais les premières demeurent ’’particulièrement minoritaires" dans les métiers scientifiques dont ceux liés aux TIC, a souligné Gnagna Diop, conseillère technique du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

"Loin de souffrir d’un handicap technologique, les femmes et filles, dans leur vie quotidienne ou scolaire, sont des utilisatrices aussi averties des TIC que leurs homologues masculins", a-t-elle fait valoir.

Néanmoins, elles "restent particulièrement minoritaires dans les métiers scientifiques notamment des TIC, car elles sont souvent absentes des centres de décisions stratégiques" du secteur des TIC, a ajouté Mme Diop,

Elle s’exprimait mardi à Dakar lors de la journée "portes ouvertes" de la Direction du traitement automatique de l’information (DTAI) du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, en prélude de la célébration de la Journée internationale des filles dans les technologies de l’information et de la communication (JIFTIC).

Selon Gnagna Diop, "à l’heure où les TIC prennent une place grandissante dans la vie quotidienne et professionnelle, des différences liées au genre continuent d’impacter les perspectives de conception, d’appropriation et de la maitrise de ces outils stratégiques".

Aussi ces journées ’’portes ouvertes’’ doivent-elles selon elle être considérées comme "une exhortation" à l’accès, au maintien et à la réussite des jeunes filles et des femmes dans ce secteur.

"Il importe d’explorer les voies et moyens d’y arriver, grâce à des formations de qualité", a-t-elle indiqué, soulignant que les objectifs de développement du Sénégal à court et moyen terme prévoient la création et le développement d’universités virtuelles, avec des espaces numériques ouverts, un Réseau d’instituts supérieurs d’enseignement professionnel (ISEP) et des centres de recherche et d’essai dans les régions.

La conseillère technique au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan a ainsi demandé aux jeunes filles et élèves de s’inspirer de l’exemple des femmes ingénieurs de la Direction du traitement automatique de l’information (DTAI) dudit ministère.

(Source : APS, 25 avril 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)