twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les douanes se dotent d’une interface technologique contre la contrefaçon

mardi 18 septembre 2012

Le directeur de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances Al Ousseynou Diallo a salué, mardi à Dakar, le lancement de "Interface public-membres" (IPM), un outil recommandé par l’Organisation mondiale des douanes et qui devrait permettre aux douanes sénégalaises de se mettre au diapason des technologies pour de lutter plus efficacement contre la contrefaçon et le piratage des produits.

"La promotion de +Interface public-membres (IPM) + au Sénégal autorise une double lecture, notamment l’appartenance de notre pays à l’OMD qui constitue un très bon choix compte tenu de l’appui technique constant mis à profit par ses différents organes et les instruments qu’ils développent" a-t-il déclaré lors de la cérémonie de lancement de ce nouvel outil.

S’exprimant en présence du secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, M. Diallo, la deuxième lecture se rapportant à cette initiative, c’est que les douanes sénégalaises, au-delà de leur mission traditionnelle de recouvrement fiscal, ont "définitivement pris conscience des nouveaux défis émergents qui interpellent toute administration de douanes modernes".

Le directeur de cabinet du ministre de l’Économie et des Finances a indiqué que cette initiative jugée novatrice devrait permettre une facilitation des échanges d’informations entre le secteur privé et les douanes, en droite ligne des efforts déjà consentis pour la modernisation des douanes sénégalaises, en synergie avec l’OMD.

Pour le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes, Kunio Mikuriya, l’enjeu de l’IPM réside dans le fait qu’elle aide à protéger les consommateurs de la contrefaçon.

"De nos jours, a-t-il déclaré, il y a beaucoup de contrefaçons, notamment les faux médicaments, les fausses pièces détachées des automobiles ou encore les produits cosmétiques et cela est un facteur qui affecte la santé et la sécurité des consommateurs".

Il a dit que le piratage et la contrefaçon sont d’autant plus nuisibles à l’industrie que les adeptes de cette pratique ne paient pas d’impôts. "Ce qui nuit fondamentalement à l’économie des Etats et à l’invention de la technologie", a ajouté Kunio Mikuriya.

Pour sa part, le directeur général des douanes, Mouhamadou Makhtar Cissé, a expliqué que l’IPM est un outil de communication sécurisé pour les échanges d’informations entre les titulaires de droits et les administrations des douanes.

"Il permet d’accéder aux outils et publication de l’OMD relatifs à la lutte contre la contrefaçon", a fait savoir M. Cissé, rappelant que l’IPM a comme finalité l’identification ainsi que la saisie de produits contrefaits et de piratage.

Il s’est aussi réjoui que le lancement de cet outil intervienne au moment où l’administration douanière au Sénégal a engagé un la vaste programme de réforme pour la poursuite de sa modernisation.

Parmi ces réformes, Mouhamadou Makhtar Cissé a notamment cité celle relative au Code des douanes qui consacre selon lui un éventail important de dispositions relatives à la lutte contre la contrefaçon et le piratage.

(Source : APS, 18 septembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)