twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les dessous de l’accord entre Millicom et Etat du Sénégal : Tigo débourse 50 milliards et s’offre de nouveaux services

vendredi 24 août 2012

Tout est bien qui finit bien. Après quatre longues années de procédure judiciaire, l’Etat du Sénégal et la Société de téléphonie mobile Tigo, filiale du groupe Millicom international cellular (Mic), sont parvenus à un compromis. En effet, il résulte des négociations que les deux parties ont eues à Paris que Tigo va verser la somme de 50 milliards à l’Etat du Sénégal en guise de compensation. En échange, elle va étendre son champ d’action en exploitant désormais de nouveaux services.

Finalement, c’est loin du Centre international de règlements des différends liés à l’investissement (Cirdi) basé aux Etats-Unis que Tigo , filiale de Millicom international cellular, et l’Etat du Sénégal ont vidé leur contentieux vieux de nombreuses années. Après quatre ans de procédure judiciaire, ils ont enfin choisi la voie de la négociation pour parvenir à un terrain d’entente qui le dispense des déchirements notés au cours des procès. Les négociations qui se sont déroulées dans la plus grande discrétion à Paris (France) ont été menées par le ministre de l’Economie et des Finances (Amadou Kane) et le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Thierno Alassane Sall) pour le compte du Sénégal et les autorités de Millicom pour le compte de Tigo. Et à la faveur de la renégociation du contentieux, l’Etat du Sénégal va s’en tirer à bon compte, même s’il n’a pas obtenu les 100 milliards de francs Cfa qu’il réclamait à Tigo pour l’exploitation de sa licence de téléphonie. Selon des sources très au fait du dossier, une rondelette somme avoisinant les 50 milliards de F Cfa sera versée dans les caisses de l’Etat par Tigo, conformément au compromis trouvé par les deux parties. Cette manne permettra au « Président Macky Sall de respecter certains de ses engagements », déclare un de nos interlocuteurs qui s’empresse de préciser que l’accord ficelé à Paris profite également beaucoup à la société de téléphonie mobile du groupe suédois Millicom international cellular, et pour cause. Jusqu’ici détentrice uniquement d’une licence Gsm autorisée, Tigo pourra désormais, grâce au compromis de Paris, exploiter de nouveaux services. Toutefois, nos sources restent circonspectes sur la nature de ces services. Qui ne devraient être que la téléphonie fixe et l’internet. Commentaire d’un haut fonctionnaire de l’administration : « finalement le nouveau contrat profite à toutes les deux parties ».

En attendant que le gouvernement communique sur le dossier, les avocats internationaux des deux protagonistes sont en phase de finalisation de l’accord.

Hawa Bousso

(Source : L’As, 24 août 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)