twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les dessous d’un limogeage : Wade a voulu punir Fatou Blondin Ndiaye Diop

vendredi 19 novembre 2010

Fatou Blondin Ndiaye Diop, la désormais ex-ministre chargée des Technologies de l’Information et de la Communication, a été limogée par le président de la République. La presse tente de percer les dessous de ce limogeage et pense que Fatou Blondin Ndiaye Diop va prendre la présidence du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp).

« Fatou Blondin Ndiaye Diop a été limogée, mercredi, de son poste de ministre chargé des Technologies de l’Information et de la Communication, a annoncé, jeudi, Radio Sénégal (Rts, publique). Ce portefeuille est désormais confié à Moustapha Guirassy, jusque-là ministre de la Communication et des Télécommunications et Porte-parole du Gouvernement. L’information est confirmée par plusieurs sites d’information qui précisent qu’elle a été rendue publique, mercredi soir, par la télévision publique (Rts1). Selon ces sites, Fatou Blondin Ndiaye Diop a été appelée à d’autres fonctions. Mme Diop avait été nommée au poste de ministre chargé des Technologies de l’Information et de la Communication lors du remaniement ministériel intervenu le 24 juin dernier », écrit « Le Soleil ».

« L’Observateur » parle des « dessous de ce limogeage ».

Selon « L’Observateur, « cette mesure est une punition ».

« Le président Wade a été outré de constater que Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop faisait un lobbying intense pour prendre la place de Moustapha Guirassy. Un « contre-lobbying » discret a ainsi été actionné pour régler ses comptes à Mme Fatou Blondin Ndiaye Diop. Les formes dans lesquelles ce limogeage a eu lieu (le jour de la Tabaski) sont tellement bizarres que rien n’empêchait au vieux d’attendre, par exemple, que la fête passe. Ce, d’autant plus que c’est lui-même qui l’avait dénichée et nommée dans des conditions expéditives, sans trop. D’ailleurs, beaucoup de membres de la famille de Mme Fatou Blondin Ndiaye Ndiaye estiment qu’elle n’aurait jamais dû accepter le poste que Wade lui a offert. D’autant plus que c’était un doublon avec le portefeuille de la communication et des télécommunications géré par Moustapha Guirassy et le poste de conseiller spécial chargé des Tics de Thierno Ousmane Sy », explique « L’Observateur ».

« L’Observateur » croit savoir qu’elle « devrait atterrir au Conseil de régulation des postes et télécommunication (Artp) à la place de Serigne Mboup qui devrait, lui, atterrir ailleurs à un poste sans doute plus confortable et politiquement plus stratégique ».

« Le Populaire », qui pense que « Wade a sacrifié Fatou Blondin Ndiaye Diop », ajoute qu’ « elle est annoncée à la présidence du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Elle prendrait alors la place de Mansour Diop dont le mandat est terminé, à l’instar des autres membres de l’instance dirigeante de l’Armp ».

(...)

Revue de presse

(Source : Nettali, 19 novembre 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)