twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les députés votent contre la SONATEL

vendredi 27 novembre 2015

Les parlementaires ont exprimé, jeudi lors du passage du ministre des Télécommunications et des Postes à l’Assemblée nationale, toutes leurs frustrations à l’encontre de la première société de téléphonie, allant même jusqu’à demander à l’Etat du Sénégal de « ne pas renouveler le contrat » de concession qui arrive en expiration en fin 2016, rapporte le journal Enquête.

Les récriminations sont essentiellement de trois ordres, à savoir, la couverture et la qualité du réseau, les tarifs et le paiement des redevances, avec comme toile de fond les 800 milliards et chiffres d’affaires les 170 milliards de bénéfice annuel.

Le point qui est revenu le plus est celui du paiement de la redevance. C’est, selon le journal Enquête, à ce niveau, qu’il y a faut mesurer le fossé qui existe aujourd’hui entre la Sonatel et les collectivités locales.

« Il ne faut pas attendre que les collectivités locales prennent leurs responsabilités et enlèvent les équipements. Il faut avoir une démarche d’anticipation », a suggéré le député Zator Mbaye.

Les députés ont également estimé que le « comportement arrogant de la Sonatel, concernant les tarifs qu’elle impose à ses clients « ne donne satisfaction ni aux communes, ni à l’Etat, ni aux citoyens sénégalais ».

Contrairement à ses collègues députés, Me El Hadji a soutenu que la Sonatel est pourvoyeur d’emplois et « verse des milliards à l’Etat ».

« On doit faire attention. J’ai vu des tires groupées sur la Sonatel. Parler d’arrogance me paraît excessif. On a même demander à ne plus renouveler le contrat, je ne sais pas pourquoi. La Sonatel emploi des milliers de jeunes et verse des milliards à l’Etat », a défendu le député.

Pour Me El Hadji Diouf, la Sonatel a défendu ses consommateurs puisqu’elle « s’est battue contre la hausse des appels entrants, allant jusqu’à défier le décret de Wade devant le tribunal ».

(Source : Ligne directe, 27 novembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)