twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les coupures de câbles sous-marin de télécommunication agacent les Mauritaniens

mercredi 8 avril 2020

En Mauritanie, les usagers du service d’internet haut débit vont encore devoir patienter avant de retrouver ce service en plein couvre-feu. Le câble sous-marin fournissant ce haut débit a été sectionné vendredi 3 avril et le bateau de dépannage n’arrivera que le 15 avril.

Les usagers de l’Internet haut débit en Mauritanie sont très affectés par cette interruption, dans une période où les réseaux sociaux sont le seul moyen de communication. Chaque jour, les Mauritaniens doivent rentrer chez eux avant le début du contre-feu à 18 h jusqu’à 6 h du matin du fait de la pandémie du coronavirus.

Amadou, gérant d’une épicerie, ne comprend pas pourquoi la Mauritanie n’a qu’une source d’Internet haut débit : « Pour la Mauritanie il n’y a qu’un seul câble Internet. Ce n’est pas normal. C’est en retard, ce n’est pas bon ! »

Un retard global dans les telecoms

Pour Abderrahmane, un informaticien, cette nouvelle panne touche tous les consommateurs du service Internet actuellement : « Nous sommes sur un couvre-feu. A 6 heures, personne ne bouge. Pour moi, c’est un gagne-pain, tout est bloqué. Vous voyez, on ne peut rien faire. Il faut avoir une alternative. On ne peut pas rester sur un seul câble. Et puis, on peut avoir des connexions un peu partout. Tous les pays qui nous entourent ont déjà leur 4G. Nous, on n’est même pas avec une 3G correcte. Je me demande où l’on va... »

Depuis 2018, le câble à fibre optique, qui fournit la connexion haut débit à la Mauritanie a été sectionné trois fois par des filets de pêche, selon les opérateurs de télécom. Cette fois, il a été sectionné à 27 kilomètres de Nouakchott. Le ministre mauritanien des Pêches et de l’Economie maritime vient d’ailleurs de publier une circulaire qui interdit aux bateaux la zone du câble sous-marin à fibre optique.

Salem Mejbour Salem

(Source : RFI, 8 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)