twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les charges trop lourdes à supporter : El Hadj Ndiaye envisage de crypter 2Stv sur l’Europe

mardi 27 mai 2008

Le président-directeur général de la chaîne de télévision privée 2Stv, El Hadji Ndiaye, a révélé, hier, n’être plus en mesure de donner gratuitement à toute l’Europe les programmes de sa chaîne de télévision. ‘Je n’ai pas encore pris la décision définitive, mais on est dans l’obligation aujourd’hui, pour des raisons financières, de crypter la chaîne 2Stv en Europe’. Car selon lui, dans tous les pays du monde, la chaîne Canal est cryptée et les gens paient pour accéder aux programmes de cette télévision. ‘Je ne vois pas pourquoi on ne crypterait pas nous aussi ?’, s’interroge El Hadji Ndiaye, en marge de la réunion à Dakar pour la première fois de l’Association des producteurs et télévisions privés d’Afrique.

Pour amortir les charges auxquelles fait face la 2Stv pour couvrir le vieux continent, le patron de 2Stv ne demande que la contribution ou la participation des Sénégalais de l’extérieur. ‘Comme nous n’avons pas de soutien financier venant de l’Etat, ni de contribution ou encore d’aide, nous souhaiterions que les Sénégalais de l’extérieur participent un peu’, invite le Pdg de la première chaîne culturelle du Sénégal. Actuellement, note-t-il, ‘pour servir sur le plan de la couverture médiatique l’Europe et l’Afrique, on est presque à 50 millions par mois’.

Le Pdg de la chaîne de télévision sénégalaise 2Stv a participé hier à l’ouverture de la réunion de l’Aptpa tenue dans ses locaux. Il espère beaucoup de cette rencontre. Notamment que cette synergie des télévisions privées d’Afrique permette de résoudre les nombreux problèmes auxquels elles font face. Des difficultés qui ont noms : besoins financiers, concurrences malsaines, problèmes de contenus, etc.

Fatou K. Sène

(Source : Wal Fadjri, 27 mai 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)