twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les banques de l’UEMOA invités à s’engager dans la certification PCI-DSS

vendredi 16 février 2018

Le directeur général du Groupement interbancaire monétaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (GIM-UEMOA), Blaise Ahouantchede, a invité les banques de cet espace communautaire à s’engager dans le processus de certification de la norme PCI-DSS, devenue ’’obligatoire’’, pour garantir la sécurité des consommateurs.

"Nous demandons aux banques d’accélérer le processus de la certification de la norme PCI-DSS qui est devenue une norme obligatoire", a-t-il déclaré lors de la cérémonie officielle de la remise du certificat PCI-DSS de conformité à la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS).

PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) est la norme de sécurité de l’industrie des cartes de paiement dont l’ambition est d’augmenter le contrôle des informations du titulaire de la carte dans le but de réduire l’utilisation frauduleuse des instruments de paiement.

Selon le président du Groupement interbancaire monétaire de l’UEMOA, il est "impérieux" que la communauté bancaire du Sénégal et de l’Union économique monétaire ouest africaine emboitent le pas à la CNCAS dans le processus de certification PCI-DSS.

"Au regard des projets en cours, nous sommes convaincus aujourd’hui que toutes les banques doivent être certifiées, car elles ont une responsabilité collective quant à la sécurisation de transactions", a soutenu Blaise Ahouantchede.

Selon lui, la dématérialisation, la numérisation, l’effort nécessaire à l’usage des moyens de paiement électronique, sont la clé pour bien garantir aux consommateurs la sécurité de leurs transactions.

Dans ce sens, la norme PCI-DSS "est devenue obligatoire", a-t-il indiqué, précisant que des banques ne seront pas certifiées à court et moyen terme seront appelées à payer des pénalités.

’’Je voudrais rappeler que la fois dernière, le conseil d’administration a décidé qu’une pénalité doit être appliquée sur la non-conformité des banques à la norme PCI-DSS’’, a-t-il relevé.

Souleymane Soumaré, représentant de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEF), il juge qu’il serait heureux que tout le système bancaire de l’ensemble de l’UEMOA puisse s’engager dans la certification, à l’image de la CNCAS et de la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale (CBAO) qui ont "ouvert la voix".

M. Soumaré a lui aussi côté souligné l’importance de la sécurité pour l’activité bancaire, en ce qu’elle "permet de se développer et de développer" le système opérationnel des établissements financiers.

"Hier, le risque du banquier était essentiellement le crédit’’, désormais, "le risque est aussi opérationnel’’, a-t-il fait valoir.

(Source : APS, 16 février 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)