twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les autorités invitées à sévir contre la pornographie, la pédophilie et la zoophilie sur le net

jeudi 27 septembre 2012

Des membres du Fonds africain pour la défense des enfants, structure, créée en 2001 et basée à Guédiawaye (banlieue de Dakar), ont sillonné jeudi plusieurs artères situées à proximité du centre-ville de Dakar pour demander au gouvernement d’appliquer la loi contre la pornographie, la pédophilie et la zoophilie (déviation sexuelle qui consiste en une attirance vers les animaux) sur le net, a appris l’APS auprès des organisateurs.

(…) Notre association a marché aujourd’hui, pour exiger tout simplement l’application stricte de la loi en demandant des mesures pour bloquer l’accès à tous les sites pornographiques susceptibles d’être vus par les enfants’’, a indiqué le président dudit fonds, Massamba Mbaye, dans un document remis à l’APS après la marche.

M. Mbaye et les autres membres de l’association ainsi que des sympathisants ont marché pacifiquement de la Place de l’Obélisque à la devanture de la RTS.

‘’Le but de cette marche est de demander aux autorités du Sénégal de protéger nos enfants contre la pornographie, la pédophilie, la zoophilie sur le net en appliquant lois et règlements du pays’’, a-t-il expliqué.

‘’Nous savons que c’est important de libéraliser et de faciliter l’accès à Internet au Sénégal, mais nous pensons que la protection des enfants conformément aux lois et règlements du pays est beaucoup plus importante car il y va de notre sécurité nationale et de l’avenir de notre nation’’, a-t-il ajouté.

Il estime que ‘’le filtrage pour ne pas dire la censure devient absolument indispensable pour éviter un pervertissement irréparable des enfants sénégalais’’.

‘’C’est pourquoi, a-t-il ajouté, nous lançons un appel a Macky Sall (président de la République) et à Abou Lô, ministre de la Communication et des TICS, de sortir de leur mutisme et d’appliquer les lois en vigueur pour interdire’’ la diffusion par des chaînes de télévision locales et sur internet des films pornographiques.

‘’Lutter énergiquement contre la pornographie et sa vulgarité sur Internet, contribue à assainir l’atmosphère sociale et à protéger les mineurs (…) a-t-il poursuivi.

(Source :APS, 27 septembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)