twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Togolais pourront bientôt migrer d’un opérateur télécoms à un autre sans changer de numéro

vendredi 22 octobre 2021

La qualité de service a toujours été une préoccupation majeure du régulateur télécoms togolais. Malgré plusieurs actions engagées au fil des années pour amener les opérateurs à la garantir, rien n’a vraiment changé. Il envisage une nouvelle approche qui donne le pouvoir aux consommateurs.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) du Togo envisage d’introduire la portabilité des numéros mobiles sur le marché local. Dans le cadre des préparatifs au lancement effectif du nouveau service, elle a lancé une consultation publique pour s’enquérir de l’avis des consommateurs et des opérateurs télécoms et leur expliquer les avantages. L’exercice qui a été dévoilé mercredi 20 octobre prend fin le 3 octobre.

D’après l’ARCEP, « la portabilité offrira la possibilité au consommateur de changer d’opérateur, tout en conservant son numéro chez son opérateur d’origine, en cas d’insatisfaction sur la qualité de service ou pour bénéficier de meilleures offres et tarifs disponibles chez le concurrent. En ce sens, elle constitue un véritable levier de concurrence pour dynamiser le marché ».

Le marché télécoms togolais est actuellement disputé par deux opérateurs que sont Togocom et Moov. L’arrivée de la portabilité des numéros est une nouvelle action entreprise par l’ARCEP pour améliorer la qualité des services télécoms. Elle s’ajoute à diverses initiatives engagées depuis le début de l’année dans le même sens, notamment la création en juin d’un centre de contrôle de la qualité des services.

Le régulateur télécoms espère par la portabilité des numéros plus d’engagement des opérateurs de téléphonie mobile dans la fourniture d’un service de haute facture aux consommateurs. L’ARCEP semble croire que la crainte pour un opérateur télécoms de perdre une partie de son parc d’abonnés, au profit de la concurrence, est une raison valable pour l’inciter à investir davantage dans le réseau.

Muriel Edjo

(Source : Agence ecofin, 22 octobre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)