twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les TIC, un plus dans le management des banques et des entreprises de demain

mercredi 18 juillet 2012

Une entreprise qui veut être plus performante ne peut pas se passer des technologies de l’information et de la communication. Face à la rude concurrence dans un monde globalisé, seules les entreprises bien outillées ont une chance de survivre, selon le cabinet Crésus Afrique. Cette structure organise un séminaire de renforcement des capacités des Top management africains.

Le ministre de l’Energie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, a présidé hier le lancement du séminaire international Top mangement du cabinet Crésus Afrique sur le thème « la banque et l’entreprise de demain ». Pour l’ancien banquier devenu ministre, l’heure n’est plus à disserter sur l’apport considérable des technologies de l’information et de la communication (Tic) qui, dit-il, « restent le moyen par lequel la mise à niveau mondiale d’une entreprise ayant fait ce choix, dans un contexte de concurrence planétaire, est le plus facilement réalisable »

Il se dit convaincu que « la seule qualité de ressources humaines que l’on peut y adjoindre ne suffit plus ». « La technologie repousse à l’infini nos ambitions », renchérit le ministre Aly Ngouille Ndiaye. Pour lui, « seuls les moyens financiers à leur consacrer peuvent constituer une contrainte majeure ».

Cependant, dit-il, « le décideur ambitieux pour son entreprise doit se mettre en situation de veille vis-à-vis de la technologie, de ce qu’elle permet déjà, de ce qu’elle pourrait permettre demain, dans un futur plus ou moins proche ». Le ministre de l’Energie et des Mines est d’avis que le Top management « doit être en situation de recherche des applications auxquelles la technologie peut donner lieu dans le domaine d’activité particulier au sein duquel il évolue ».

Pour Moustapha Sarr, directeur général de Crésus Afrique, « les Tic offrent aujourd’hui des possibilités énormes et bouleversent positivement votre façon de travailler ». A l’en croire, « les utilisateurs sont de plus en plus exigeants et la disponibilité de bonne information, en tout lieu et à tout moment, devient une nécessité pour hisser vos institutions au sommet de la pyramide des entreprises performantes ».

Différentes thématiques seront abordées durant les 5 jours par les séminaristes venus de la sous-région, à savoir « comment comprendre l’évolution des Tic, comment éviter les malversations financières et comptables, comprendre l’évolution des Tic et faire les bons choix décisionnels dans un environnement concurrentiel, quel comportement responsable face à la cyber-fraude, etc. ».

Yathé Yara Ndoye

(Source :Le Soleil, 18 juillet 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)