twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les TIC doivent être des facteurs de promotion de la femme, selon Marie Odile Faye Ndong (ONG)

lundi 24 mai 2004

Marie Odile Faye Ndong de l’ONG Enda Synfey a plaidé, lundi, pour une plus grande prise en compte de la dimension genre dans les politiques en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC), estimant qu’elles doivent être des facteurs de ‘’promotion de la femme’’.

‘’Les TIC sont des moyens de promotion de la femme et nous devons tout faire pour qu’il y est une prise de conscience collective dans ce sens’’ a dit Marie Odile Faye Ndong qui s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de formation sur le renforcement des compétences des mécanismes nationaux par l’intermédiaire d’une utilisation efficace des TIC.

‘’Les décideurs publics doivent aussi prendre en compte la dimension genre dans les politiques de TIC’’, a ajouté Odile Faye Ndong qui a annoncé la production prochaine d’un manuel, ‘’sorte de plaidoyer’’, destiné aux décideurs publics pour une prise en charge des questions genre dans les politiques de TIC.

Elle a, de ce point de vue, déploré que le manque d’assistance à l’endroit des populations, en particulier les femmes plus préoccupées par les questions de survie dans la mesure où ‘’il faut (pour elles) survivre pour d’abord s’instruire’’.

Marie Odile Faye Ndong a également fustigé ‘’l’inefficacité’’ des structures chargées d’assurer de meilleures conditions d’existence aux femmes. Pour elle, les tâches doivent être réparties et ‘’chacun doit assumer ses responsabilités pour éviter que le retard dans les TIC ne s’accentue davantage’’.

‘’Notre rôle est de parler aux femmes, leur apporter l’information, les amener à la table de discussion et ensuite leur demander ce qu’elles veulent’’ a dit Marie Faye Ndong, soulignant que les femmes ont besoin d’informations pour prendre leurs propres décisions dans la perspective d’un ‘’développement harmonieux’’.

A cet effet, a-t-elle souligné, l’utilisation des TIC serait ‘’incontournable’’ pour la matérialisation des objectifs, des plans de développement et dans les échanges.

(Source : APS 24 mai 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)