twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les TIC, de véritables opportunités pour le secteur postal

mardi 30 avril 2013

Les Technologies de l’information et de la communication présentent de véritables opportunités pour le Secteur postal, vu qu’elles augmentent ses capacités d’investissement, a soutenu mardi Kalidou Gaye, Directeur du département des marchés postaux, à l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

‘’Les Technologies de l’information et de la communication (TIC) offrent des produits nouveaux et innovants, créent les mêmes produits autrement, avec moins de temps, à moindre coût, plus de qualité […]’’, a expliqué M. Gaye.

Il présentait, à Dakar, une communication intitulée : ‘’Les Tic : opportunités ou menaces pour le secteur postal’’, à l’occasion de la célébration de la Journée panafricaine de la Poste.

Finalement, a expliqué le Directeur du département des marchés postaux, ‘’les TIC constituent de véritables opportunités pour le Secteur postal ‘’.

Kalidou Gaye intervenait à la Journée panafricaine des postes, célébrée sous le thème : ‘’ Croissance des revenus postaux à l’ère de la numérisation’’.

Selon lui, les TIC contribuent à une meilleure fourniture du service postal universel de même qu’aux prestations rendues par les opérateurs de licence.

Par conséquent, a expliqué le Directeur des marchés postaux, ‘’l’utilisation de ces outils fait qu’il y a ‘’ moins de réclamations, plus de vente, une croissance des revenus, moins de déchets et plus de capacités d’investissements’’.

Revenant sur les dispositions juridiques mises en place pour le secteur, il a souligné que, ‘’dans le cadre de la stratégie de croissance accélérée, l’Etat du Sénégal a mis les technologies de l’information en avant pour atteindre le développement économique’’.

‘’Au Sénégal depuis 2008, l’électronique a la même valeur juridique que le physique’’, a-t-il relevé, citant les dispositions légales telles que les lois sur la société de l’information, la protection des données à caractère personnel, la cybercriminalité, entre autres.

Il a en outre souligné que ‘’les TIC permettent de dématérialiser les processus et aboutissent forcément à des produits climatiquement neutres qui ne dégradent pas l’environnement’’.

(Source : APS, 30 avril 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)