twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les TIC au service de la formation : L’expérience réussie du Projet des Volontaires de l’éducation

mercredi 3 juin 2009

L’expérience sénégalaise de l’utilisation des Tic dans le domaine de l’éducation, a été présentée aux participants à la IVème Conférence Internationale consacrée aux Tic appliquées au développement, à l’enseignement et à la formation et qui a eu lieu à Dakar les 27, 28 et 29 mai dernier. Le Directeur du projet des Volontaires de l’éducation (Dpve), Abdoulaye Diatta qui a présenté la communication « Les TIC au service de la formation, l’expérience de la DPVE » a déclaré que toutes les Efi sont connectées, à l’exception de celles de Matam et de Kaolack et que 500 volontaires sont en train d’être formés.

La première phase du Programme de formation de Spécialistes assistants en e-learning du Projet des Volontaires de l’éducation du Sénégal, avec l’appui de la Fédération Coselearn (Portail Fédération), engagée depuis le début du mois de mars 2009, « nous permettra de disposer en juin 2009 d’un premier groupe d’environ 40 experts formés à la production documentaire pour des contenus éducatifs en ligne, à l’administration d’un cours en ligne sur Moodle, aux outils Google Apps, à la pratique de la pédagogie sur Internet et à la recherche documentaire sur Internet ». C’est ce qu’à souligne Abdoulaye Diatta, Directeur du Projet des Volontaires de l’éducation (Pve) dans sa communication intitulée « Les TIC au service de la formation, l’expérience de la DPVE », présentée à l’occasion de la IVème Conférence Internationale consacrée aux Tic appliquées au développement, à l’enseignement et à la formation et qui a eu lieu à Dakar les 27, 28 et 29 mai dernier.

Développer des partenariats multiples

D’un autre côté, dit-il, le partenariat que la Direction du Projet des volontaires de l’éducation a tissé avec Qualilearning a permis de distribuer à plus de 3.200 volontaires de la 15e génération des comptes email et un accès à la plateforme qui a été mise à notre disposition par la Fédération Coselearn. Des cours d’autoformation sur Google Apps ainsi que d’autres cours sur les TIC en milieu éducatifs sont mis à la disposition des volontaires de la 15e génération qui constituent de fait la première génération à voir les TIC formellement introduit dans leur formation, a-t-il laissé entendre. Ce partenariat a pu déboucher, soutient le Directeur du Projet des Volontaires de l’éducation, sur le renforcement des capacités des experts, l’accès à la banque de ressources pédagogiques de la fédération. Il a fait bénéficier d’autres partenariats, avec Google, entre autres

Un Portail au multiple accès

Ainsi, la Direction du projet des volontaires de l’éducation (DPVE) en adhérant au programme Google Partner, bénéficie de la technologie Google en matière de messagerie, entre autres. « Nous tirons tout le bénéfice de la puissance et la flexibilité du concept de Suite bureautique en ligne de Google que nous vulgarisons auprès des formateurs, du staff administratif de la DPVE et de près de 8.000 volontaires des 14e et 15e générations », souligne Abdoulaye Diatta.

En effet, le dispositif e-Learning [Portail e-Learning] basé sur une plateforme Moodle sert de réceptacle aux divers programmes de formation en ligne destinés aux volontaires et leurs formateurs. A ce jour, la plateforme compte plus de 3.300 utilisateurs enregistrés.

Conscients du fait que les TIC constituent un accélérateur de qualité, la DPVE a, de l’avis du patron des Volontaires, initié un projet visant à améliorer l’existant en mettant en place divers dispositifs et programmes s’appuyant sur les TIC. Ainsi, le portail [Volontaires] dispose d’un accès publique et privé propose diverses rubriques au nombre desquelles on compte :informations générales sur la vie du projet, une banque de ressources pédagogiques destinées aux volontaires en langue française et arabe, un forum logé dans l’espace privé et qui permet aux divers acteurs du projet de discuter et d’échanger sur toutes des questions spécifiques, une sélection de liens et de ressources extérieures judicieusement choisies.

Toutes les EFI connectées à Internet à l’exception...

C’est grâce à la coopération canadienne, par le biais de l’ACDI, que la Direction du Projet des Volontaires a entrepris un vaste programme d’équipement de toutes les EFI. « En plus des bus pédagogiques, des 4x4 Pick Up, du mobilier de classes et des documents pédagogiques, nous avons équipé les 11 EFI du Sénégal en matériel de pointe pour l’accès aux TIC, mais aussi pour la production de ressources pédagogiques.

Chaque EFI est de ce fait dotée : d’une salle informatique climatisée d’une capacité de 40 ordinateurs,d’une salle de micro enseignement comprenant : 1 caméra numérique - 1 vidéoprojecteur - 1 écran de projection - du matériel de sonorisation - 1 scanner - 1 imprimante - 1 graveur de CD-Rom, etc », a confié Abdoulaye Diatta. Résultat des courses, toutes les EFI sont connectées au réseau Internet à l’exception de celles de Matam et de Kaolack pour des raisons techniques liées à l’opérateur télécom, explique-t-il.

La Direction du Projet des volontaires de l’éducation, s’est appuyée sur une équipe pédagogique constituée d’inspecteurs de l’éducation, de formateurs des EFI et de Directeurs d’écoles ; un pool d’experts en TIC et formation en ligne ; une équipe technique résidente et une collaboration avec le Secrétariat Technique Permanent (STP) du Curriculum de base et les directions pédagogiques.

500 volontaires et 30 enseignants-tuteurs en formation

Précisons que le programme qui a débuté en décembre 2008 s’appuie sur un pool d’experts pédagogiques et de spécialistes en e-Learning qui ont dans un premier temps procédé à la scénarisation des contenus pédagogiques en Mathématiques, Français et en disciplines d’éveil puis leur implémentation sur la plateforme. L’expérience pilote en cours touche 500 volontaires en formation dans les EFI accompagnés de 30 enseignants-tuteurs consiste à valider le concept d’un enseignement mixte que nous projetons de généraliser dans la formation initiale des volontaires, explique le patron des Volontaires.

Bacary Domingo Mané

(Source : Sud Quotidien, 3 juin 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)