twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Seychelles se sont connectées à un second système de fibre optique, dix ans après le SEAS

jeudi 10 mars 2022

En 2018, le gouvernement a pris conscience des faibles moyens du pays en matière de connectivité. Il avait alors engagé des investissements à cet effet. Quatre ans plus tard, le câble PEACE a atterri sur les côtes de l’archipel.

La République insulaire des Seychelles est désormais reliée à un second système sous-marin de fibre optique qui renforcera l’accès de sa population à de la connectivité de qualité. Le système Pakistan East Africa Cable Express (PEACE) a en effet atterri, le lundi 7 mars, sur la côte de Persévérance, une île artificielle située au nord-est de Mahé, la plus grande île du pays.

Benjamin Choppy, le secrétaire principal du ministère des Technologies de l’information et de la Communication, voit dans cette infrastructure une opportunité pour le pays de sécuriser et d’améliorer ses moyens de communication.  Depuis 2011 les Seychelles n’étaient connectées qu’à un seul câble sous-marin de fibre optique, le Seychelles East Africa System (SEAS), qui le reliait à la Tanzanie.

« Nous n’en avions qu’un seul et cela présentait un risque pour nous si quelque chose arrivait, surtout aujourd’hui. Si vous regardez la quantité de trafic que nous avons sur le câble, plus de 95 % sont sur le câble SEAS. Si quelque chose se passait mal, ce serait catastrophique  », a déclaré Benjamin Choppy.

Le PEACE est un système de câbles sous-marins de 15 000 km parcourant l’Afrique, l’Europe et l’Asie. Dans sa conception, il intègre la dernière technologie 200G et la technologie WSS qui permettent de transmettre plus de 16 térabits de données par seconde par paire de fibres. Des capacités qui lui donnent les moyens de répondre aux besoins croissants en connectivité dans le pays.

Le gouvernement des Seychelles a investi 20 millions $ pour se connecter à cette nouvelle infrastructure télécoms à haut débit qui soutiendra la numérisation des services publics et le développement de l’économie numérique. Amadou Dina, directeur général d’Airtel Seychelles, a déclaré que la société télécoms a déjà conçu de nouveaux produits qui seront lancés lorsque le nouveau système sera mis en service en mai prochain.

Adoni Conrad Quenum

(Source : Agence Ecofin, 10 mars 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)