twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Seychelles se classent au 3ème rang en Afrique pour la pénétration d’Internet et poussent pour plus de connectivité

vendredi 18 octobre 2019

Un article publié dans The Guardian a souligné que les Seychelles se classaient au troisième rang des pays africains pour la pénétration d’Internet.

Les 70% de pénétration du pays insulaire le placent juste après le Kenya et le Libéria, avec respectivement 90 et 81%.

L’article paru dans The Guardian’s Business News de ce mois-ci citait des statistiques tirées de World Internet Stats ; Le classement des Seychelles est basé sur le nombre d’internautes.

Selon World Internet Stats, en décembre 2017, il y avait 61 000 abonnés à Facebook aux Seychelles, soit un taux de pénétration de 64%.

En juin 2019, il y avait plus de 500 millions d’internautes en Afrique, mais 797 millions d’habitants de la région sont toujours hors ligne.

En dépit de son rang élevé, le Département de l’information, des communications et de la technologie (DICT) des Seychelles continue de pousser pour une connectivité accrue grâce à l’accès au Wi-Fi gratuit.

« La position du département est d’encourager cela car c’est un moyen d’accroître la connectivité pour nos citoyens, résidents et visiteurs du pays. C’est une pratique très répandue dans les juridictions avancées », indique un communiqué du ministère à l’intention de la SNA.

Les fournisseurs de services Internet, ou les ISPI, ne sont nullement tenus de fournir un accès gratuit, mais le DICT estime qu’il est important d’avoir un accès gratuit à Internet dans les espaces publics.

« L’objectif est d’accroître la connectivité pour nos citoyens, résidents et visiteurs en déplacement dans le pays. Comme mentionné précédemment, il s’agit également d’une pratique courante dans la quasi-totalité des pays avancés du monde, car de plus en plus de services - e-services - sont proposés via des plates-formes Internet », a expliqué le département.

Il existe actuellement quatre fournisseurs d’accès Internet aux Seychelles - 115 îles dans l’océan Indien occidental. Ils sont Intelvision, Airtel, Cable and Wireless et Kokonet. Parmi ceux-ci, trois proposent une connexion Wi-Fi gratuite dans les espaces publics.

Fondée en 2001, Kokonet propose un service flexible de point d’accès Internet sans fil via son kokozone. Les points névralgiques se trouvent dans des lieux publics, notamment des aéroports, des hôtels, des bars, des restaurants et des centres commerciaux.

Les Hot Spot sont situés sur les trois îles les plus peuplées des Seychelles, Mahé, Praslin et La Digue.

En opération depuis 1954, Cable & Wireless Seychelles est le plus ancien fournisseur de services de la nation insulaire et propose des points d’accès Wi-Fi uniquement à l’aéroport international de Pointe Larue.

Le troisième fournisseur, Intelvision, propose des points d’accès à Mahé et à Praslin, accessibles dans la capitale, Victoria, et à différents autres endroits sur les deux îles.

Le gouvernement, par l’intermédiaire du DICT, fournit également un accès gratuit à la gare routière centrale, au terrain de jeux pour enfants « Paradis Des Enfants » et à la Bibliothèque nationale de Victoria.

Ceci est également disponible dans le sud au campus de l’Université des Seychelles à Anse Royale ainsi que dans le district de Beau Vallon, dans le nord du pays. Pour ce qui est des deux autres îles principales, le service est déjà disponible autour des bureaux de l’administration de district situés sur ces îles.

« C’est bien que nous puissions avoir un accès gratuit à Internet, en particulier pour les visiteurs, car maintenant tout est en ligne », a déclaré Rannus Louange à la SNA. « En tant que professionnel du tourisme, je sais que l’accès à Internet est très important et indispensable pour eux. »

Charita Dufresne estime qu ’« une connexion Wi-Fi gratuite devrait être mise à disposition dans d’autres régions de Victoria. Comme la majorité des gens travaillent en ville et que certains d’entre nous n’ont pas de bureau avec une connexion Internet facilement disponible. "

Cependant, selon Mme. Dufresne, il devrait y avoir une sorte de mesure en place pour réduire les abus.

De son côté, le département des technologies de l’information explore d’autres options pour accroître la connectivité dans les espaces publics.

(Source : Seychelles News Agency, 18 ocotbre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)