twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Etats membres de la CEEAC adoptent un plan consensuel de déploiement des infrastructures télécoms

lundi 4 mars 2019

Les onze pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ont décidé de mutualiser leurs efforts pour accélérer leur développement numérique et celui de la sous-région. Ils ont adopté, à cet effet, le Plan Consensuel de Déploiement des Infrastructures de Communications Electroniques en Afrique Centrale (PACDICE-AC), le 1e mars 2019. C’était lors de la réunion des ministres des Télécommunications des Etats de la communauté, tenue à Kintélé au Congo.

L’initiative qui épouse les ambitions du projet Central Africa Backbone (CAB), le programme de développement des infrastructures de communications électroniques à haut débit, initié en avril 2007 par les chefs d’Etat, se donne comme objectifs d’interconnecter chaque capitale à deux autres capitales au moins, et de renforcer les réseaux nationaux des infrastructures de communications électroniques à haut débit.

Dans la sous-région, actuellement, quelques pays avancent plus vite. C’est, entre autres, le cas du Gabon qui, en plus de l’installation de plus de 1000 km de fibre optique dans le pays, poursuit également l’interconnexion avec les voisins. Il a achevé l’interconnexion avec le Congo en avril dernier et travaille déjà à celle avec le Cameroun et la Guinée équatoriale. Le Cameroun également poursuit le déploiement des infrastructures télécoms sur son territoire. Plus de 15 000 km de fibre optique ont déjà été déployés à travers le pays. L’interconnexion avec le Tchad est déjà une réalité. Le pays se tourne déjà vers le Gabon et la Guinée équatoriale.

Le Congo, qui a achevé en avril 2018 l’interconnexion avec le Gabon, a engagé celle sous-fluviale avec la République démocratique du Congo. Il est désormais tourné vers la Centrafrique et le Cameroun. De son côté, le Rwanda avance également à grands pas sur son territoire. Le pays qui travaille avec KT Rwanda Networks couvre déjà 95% de son territoire avec le haut débit. L’interconnexion avec les voisins est en étude.

L’Angola, le Burundi, la Centrafrique, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad portent aussi des projets de déploiement du « backbone » national et d’interconnexion-pays. Cependant, ils les réalisent plus lentement que les autres.

(Source : Agence Ecofin, 4 mars 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)