twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Etats-Unis menacent de lourdes sanctions toute entreprise qui violera l’embargo contre Huawei

vendredi 26 juin 2020

Washington promet de sévir agressivement contre toute entreprise américaine ou non, utilisant des technologies américaines, qui tentera de collaborer avec Huawei. Cette pression psychologique vise à étouffer toute velléité de contourner l’embargo technologique décidée contre le groupe chinois.

Les Etats-Unis ont resserré d’un cran l’étau contre l’entreprise télécoms chinoise Huawei qu’ils accusent d’espionnage pour le compte du gouvernement de Pékin via ses infrastructures télécoms. Après l’interdiction, il y a plus d’un an, de toute collaboration entre le groupe télécoms chinois et les entreprises américaines ; puis l’interdiction il y a un mois de toute livraison de technologies américaines à Huawei par des fournisseurs non américains, les autorités de Washington font maintenant planer l’ombre de lourdes sanctions contre tout contrevenant à ses directives.

L’objectif des Etats-Unis à travers cette menace est d’étouffer toutes tentatives de contournement de l’embargo qu’ils ont durci et reconduit jusqu’en mai 2021. Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a réitéré à l’endroit de tous ceux qui pensent pouvoir passer entre les mailles du filet que la règle sera appliquée « agressivement », et « nous poursuivrons quiconque tentera de se soustraire à son intention ».

La conséquence directe de la pression américaine sur Huawei, elle se traduira par la rupture d’approvisionnement de l’entreprise de Shenzhen en puces Kirin pour ses smartphones auprès de son fournisseur taiwanais TSMC. Sans puce, les smartphones ne pourront plus fonctionner car incapables d’effectuer les multiples tâches techniques qu’on leur connait.

Anticipant sur cette tentative américaine de lui nuire, la société Huawei a révélé qu’elle a déjà commencé à déporter sa production vers l’un de ses compatriotes, SMIC qu’elle compte d’ailleurs aider à avancer plus rapidement. Eric Xu, le président tournant actuel de Huawei, avait indiqué que « le gouvernement chinois ne resterait pas les bras croisés à regarder Huawei se faire massacrer sur la planche à découper ».

(Source : Agence Ecofin, 26 juin 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)