twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les 04 véritables raisons de la démission de Guirassi

samedi 31 décembre 2011

Hier jeudi 30 décembre 2011 à 11 heures passées, dans la matinée, Bitimew.net avait publié un article intitulé : « Complot contre Guirassi à la présidence de la République ». Dans ce texte, nous avons exposé un ensemble d’arguments politiques qui avaient fini d’installer un malaise entre le Maire de Kédougou, le Président Wade et son premier Ministre Me Souleymane Ndéné Ndiaye. Voici les détails de notre enquête qui revient sur les véritables raisons de la démission de Guirassi du Gouvernement.

Complot politique : Wade et le PM dans le coup

Raison Politique : Un vaste complot politique a été orchestré contre le Maire de Kédougou et Ministre de la Communication, Moustapha Guirassi. D’abord, il y a les audiences répétées que le Directeur de campagne de Wade, Me Souleymane Ndéné Ndiaye accorde au jeune Hadji Cissé président de la Chambre de Commerce de Kédougou. Jamais il n’a été associé dans ces audiences comme le recommande la coutume chez les libéraux. C’est dans la presse que Guirassi apprend que le jeune est reçu avec tous les honneurs par le président et le PM.

Ce jeune, depuis quelques mois, sème le trouble dans les rangs du Pds selon l’Ujtl de Kédougou qui s’est réunie pour soutenir le Ministre. Le président Wade a été entrainé dans cette affaire. Il a reçu le président de la Chambre de commerce et lui a offert 20 millions de FCFA. A la veille du Congrès d’investiture, il a été encore reçu par le président Wade. Toutes ces audiences ont été négociées par le premier Ministre qui est en intelligence avec Cissé. C’est lors de la dernière audience que le Chef de Cabinet du président, Pape Samba Mboup est entré en action. Au niveau de Kédougou, les libéraux sont étonnés de voir, le président Wade entrainé dans ce complot qui affaiblit le Pds à la veille de la présidentielle.

Mieux encore, le Maire de Kédougou aurait informé le président Wade et lui aurait signifié son désaccord par rapport à la démarche. Il a également saisi le Ministre d’Etat Karim Wade qui n’a pas réagi. Le PM quant à lui continue de tirer les ficelles.

Malaise entre Guirassi et Alassane Dialy Ndiaye

Raison Ministérielle : Le Ministère de la Connectivité sorti de l’imagination du président Wade a installé un malaise entre le Ministre Moustapha Guirassi et son collègue Alassane Dialy Ndiaye. Ce département est une doublure pour le Ministère des NTIC que dirige Guirassi. En dépit des dispositions prises dans le décret de répartition des services, les deux Ministres se perdaient dans la gestion de certains dossiers et de certaines directions. Par exemple, on ne sait pas de quel Ministère (NTCI ou connectivité) dépendent la SONATEL, EXPRESS et TIGO. Par moment, on a l’impression que les prérogatives de Guirassi se limitent à porter la parole du Gouvernement. Cette confusion administrative est l’œuvre du premier Ministre chef du Gouvernement.

Manque de coopération entre directeurs généraux

En dehors des sociétés de téléphonie mobile (SONATEL, EXPRESS et TIGO), seuls la RTS, Le SOLEIL et ARTP dépendent de ce Ministère. Mais, il semblerait que certains directeurs généraux ne coopèrent pas. Ont-ils reçu des instructions ?

Mouth Bane

(Source : Bitimrew, 31 décembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)