twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le téléphone portable omniprésent dans le quotidien des Africains

samedi 17 septembre 2016

Une étude publiée début septembre par le cabinet d’audit et de conseil Deloitte sur l’utilisation du téléphone portable en Afrique montre à quel point le téléphone portable est aujourd’hui devenu partie intégrante de la vie des Africains.

Plus d’un milliard de regards se posent chaque jour sur un téléphone portable en Afrique. Les appareils mobiles font tellement partie de la vie quotidienne qu’un tiers des utilisateurs disent même jeter un coup d’œil à leur téléphone toutes les 5 minutes environ.

Intitulée « Game of Phones », cette étude réalisée auprès de 5 000 personnes au Kenya, au Nigeria, au Zimbabwe, en Ouganda et en Afrique du Sud, révèle par ailleurs que consulter son téléphone portable est aujourd’hui devenu un rituel quotidien, qui commence très tôt dans la journée. Plus de 70 % des personnes interrogées avouent regarder leur téléphone cinq minutes après s’être réveillées.

Plus de la moitié des usagers confient aussi jeter un œil à leur mobile juste avant de se coucher au Kenya (53 %), en Afrique du Sud (53 %), en Ouganda (54 %) et au Zimbabwe (56 %), même si plusieurs études ont révélé que ce n’était pas très bon pour la qualité du sommeil.

Banalisation de l’utilisation du portable au travail

Mais cette étude montre également que le téléphone portable est présent au cours des activités de la journée. Entre 30 % et 40 % des consommateurs africains utilisent ainsi leur portable dans les transports en commun. L’usage du téléphone mobile au travail s’est aussi banalisé. En Afrique du Sud, 62 % des personnes interrogées disent aussi utiliser leur portable pendant qu’elles regardent la télévision ou quand elles font du shopping. L’usage du téléphone pendant des conversations avec sa famille ou ses amis figure en troisième position. Dans les sorties entre amis ou les repas familiaux, le portable est partout. Seuls 10 % des personnes interrogées disent ne jamais regarder leur téléphone lorsqu’elles réalisent ces activités.

Si le téléphone portable a pris une telle place dans la vie quotidienne des Africains, c’est parce que le téléphone ne sert plus seulement à passer des appels. Dans tous les pays concernés par cette étude, ce sont les services de messagerie instantanée et les textos qui constituent l’activité principale. Les utilisateurs africains préfèrent même utiliser des applications moins onéreuses comme Skype, Viber, ou WhatsApp au détriment des traditionnels SMS. De plus en plus d’utilisateurs africains utilisent aussi leur téléphone pour s’informer.

Ces nouveaux usages du mobile ouvrent de nouvelles perspectives, pour la publicité ciblée notamment. Les marques pourraient ainsi tirer parti de l’usage du mobile au supermarché pour proposer des promotions spécifiques, par exemple. D’autant que le téléphone portable est de plus en plus utilisé pour réaliser des paiements en Afrique.

Liza Fabbian

(Source : RFI, 17 septembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)