twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le téléphone mobile : un outil de développement pour le Sénégal

vendredi 16 mars 2018

Le téléphone portable ou mobile à aujourd’hui prit une place très importante dans la vie des Sénégalais. Avec un taux de pénétration avoisinant les 107% en 2017, cet outil de communication impacte considérablement le développement du pays.

L’accès aux services téléphoniques s’est renforcé de façon considérable dans le pays, au cours des 10 dernières années, de 7,5 millions en 2010, le pays enregistre aujourd’hui plus de 15 millions d’utilisateurs. Un chiffre qui a notamment augmenté à cause d’une population jeune qui surfe sur son époque, mais aussi grâce au phénomène des doubles SIM et à la libéralisation des marchés des télécommunications. « Les ventes de téléphones ont connu une croissance importante ces dernières années, cela peut s’expliquer par l’accessibilité des prix enregistré ces dernières années, notamment avec la concurrence des marques asiatique qui se positionnent avec des gammes de produits tout aussi compétitifs. Cela aide beaucoup les populations Sénégalaises dans leur acquisition des mobiles. Nous registrons sur notre plateforme une forte demande », explique Karima Mbacké Cissé, responsable commercial à Jumia Sénégal.

Si dans sa fonction traditionnelle le téléphone portable est un outil de communication incontournable mais aussi souvent un gadget pour les plus jeunes, cet outil à bien dépassé ces usages au point de contribuer considérablement au développement et à l’épanouissement des populations.

Le Sénégal traverse une vraie mutation technologique avec la croissance du mobile. Outre son utilisation première de communiquer partout dans le pays grâce aux différents opérateurs, le téléphone portable est devenu un outil qui remplace un système bancaire peu développé dans le pays, notamment dans les zones les plus reculées. Pour les transactions monétaires, les différents services tels que Wari, Orange Moneny, Tigo Cash, Jooni Joni, apportent un souffle nouveau aux populations.

Dans d’autres secteurs comme la santé, l’éducation, l’agriculture, pour ne citer que ceux-là, des nombreuses applications ont vu le jour et contribuent à faciliter le quotidien des populations. On pense notamment au M-diabète qui apporte des conseils aux diabétiques, le pays compte environ 400.000 cas.

La croissance du mobile a permis également d’accroitre le nombre d’internautes. Environ 9 millions de personnes se connectent via mobile au Sénégal, ce qui représente environ lus 95% des utilisateurs des services internet. Une véritable économie s’est développée autour de la téléphonie mobile, avec un chiffre d’affaire en 2017 de plus de 400 milliards de francs CFA.

Ismael Kambell

(Source : Jumia, 16 mars 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)