twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le statut juridique de l’ARTP devrait changer avec le nouveau Code des Telecoms

dimanche 30 janvier 2011

La nouvelle loi portant Code des télécommunications, adoptée par l’Assemblée nationale, vise notamment à changer le statut juridique de l’Agence de régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) qui doit devenir à terme une autorité administrative indépendante, selon le ministère de tutelle.

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC Moustapha Guirassy a présenté vendredi devant l’Assemblée nationale le projet de loi portant Code des Télécommunications. Le texte a été adopté par les députés réunis en séance plénière.

Le nouveau Code des télécommunications devrait permettre à l’ARTP de disposer de "moyens financiers et humains lui permettant d’assurer ses missions, de manière impartiale, autonome et transparente par l’affectation des redevances et autres contreparties financières versées par les opérateurs pour l’exercice de leurs activités", précise l’exposé des motifs de ce projet de loi.

D’une façon générale, la nouvelle loi vise à rendre le secteur des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication conforme avec le droit communautaire UEMOA/CEDEAO.

Le projet soumis aux députés met en exergue "les principaux aspects de la régulation des télécommunications, notamment la concurrence, l’interconnexion, l’accès/service universel, les ressources rares et la tarification", selon le document.

Il permet en même temps une mise à jour des définitions technico-juridiques des termes utilisés et prend en compte de nouveaux domaines de la régulation dont l’affirmation du principe de la neutralité technologique de la règlementation des télécommunications et des TIC.

(Source : APS, 30 janvier 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)