twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le spectre du scandale 3G Sudatel planerait-il sur le pays avec la 4G ? L’Amicale des cadres de la SONATEL revisite l’histoire…

mardi 7 avril 2015

Tout commence en 2008 :

L’Etat autorise un pilote 3G lors du sommet de l’OCI en mars 2008 que Sonatel réalise avec succès.

2010 :

L’Etat décide de l’arrêt du pilote et sans consulter Sonatel pour discuter des conditions d’octroi de la 3G, l’Etat octroie une licence 3G en exclusivité à un nouvel entrant.

L’Etat annonce 100 (puis 80) milliards de FCFA payés par le nouvel entrant pour justifier l’intérêt pour l’Etat de cette opération.

L’histoire a montré que ce montant est largement couvert pour Sudatel par des exonérations d’impôts, taxes et droits de douane.

2010-2012 :

Le Sénégal prend 2 ans de retard sur le déploiement de la 3G du fait de l’exclusivité accordée au nouvel entrant.

2014 :

Le nouvel entrant a aujourd’hui 20% de part de marché sur la 3G ; ce qui signifie que ce n’est pas lui qui a développé le marché mais plutôt les 2 opérateurs présents sur le marché avant son entrée.

Avec le recul et les procédures judiciaires en cours, il n’y a plus aucun doute que l’intérêt du Sénégal et du secteur des télécom n’était pas la motivation des décideurs de l’époque.

2015 :

Arrêt du pilote lancé par 2 opérateurs et annonce de la décision de lancer un appel d’offres international sans avoir invité les 3 opérateurs titulaires de licence globale à faire des offres.

L’histoire n’est-elle pas en train de se répéter ?

Fara Michel Dièye

(Source : L’Actuacho, 7 avril 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)