twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le programme « Un million de développeurs pour l’Afrique » de Power Learn Project lancé en Afrique du Sud

lundi 5 septembre 2022

La transformation numérique s’accélère en Afrique, contraignant administrations publiques et entreprises privées à s’adapter. Elles se heurtent à une offre réduite en experts locaux pour piloter leur mutation. Sur le continent, l’urgence de former une main-d’œuvre qualifiée se fait ressentir.

Depuis le jeudi 1er septembre, Power Learn Project a ouvert l’inscription à son programme « Un million de développeurs pour l’Afrique » en Afrique du Sud. Les personnes intéressées doivent se rendre à l’adresse https://bit.ly/3ACvovI. L’organisation, spécialisée dans la formation en ligne aux compétences techniques pertinentes, précise que l’inscription court jusqu’au 30 septembre.

Mumbi Ndung’u, le directeur de la croissance et des opérations de Power Learn Project, a expliqué qu’à travers ce programme de formation « l’objectif est de conduire un changement transformateur pour la jeunesse africaine grâce à des compétences technologiques ». Nous voulons « permettre aux apprenants non seulement d’acquérir le niveau d’entrée des emplois dans les technologies intelligentes, mais aussi d’être des membres sains de la communauté », a-t-il ajouté.

Le programme offrira une formation en ligne junior au développement de logiciels ; elle sera composée de langages de programmation sélectionnés et d’une composante de compétences non techniques dans l’employabilité, l’entrepreneuriat et leur bien-être mental. Les cours durent quatre mois et sont validés par l’obtention d’un certificat de formation.

Le lancement « d’Un million de développeurs pour l’Afrique » en Afrique du Sud marque la seconde cohorte du programme. La première a été lancée au Kenya en juin dernier. Les prochaines cohortes seront lancées les mois prochains en Zambie, au Nigeria, au Ghana, en Ouganda, au Rwanda. Les pays d’Afrique de l’Ouest et du Nord sont envisagés pour la seconde phase du programme.

Dans son rapport « Africa Developer Ecosystem Report 2021 » publié le 21 février, Google révèle que la demande en développeurs croit à travers le monde, notamment en Afrique. La transformation numérique a accentué le besoin en ces professionnels qui risque de faire défaut si des mesures adéquates ne sont pas prises plus tôt. Former les prochaines générations de développeurs qui accompagneront l’Afrique dans sa croissance numérique est la mission à laquelle Power Learn Project veut contribuer.

Muriel Edjo

(Source : WeAreTechAfrica, 5 septembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik