twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le problème de la protection des enfants face à l’outil Internet

vendredi 11 décembre 2020

Le Directeur des Droits Humains au ministère de la Justice, Mbaye Diop a posé, vendredi, le problème de la protection des enfants face à l’outil Internet, invitant tous les acteurs à un travail d’encadrement pour ’’affronter ces nouveaux défis’’.

’’Sous d’autres formes, nous avons ‘des enfants de la rue’ qui sont sur l’Internet qui ont des ‘Serigne Daara’ inconnus de leurs parents. Je lance un appel à la société civile et aux partenaires techniques et financiers à aider l’Etat dans sa politique consistant à armer et à pouvoir encadrer les enfants afin qu’ils puisent affronter ces nouveaux défis’’, a-t-il dit.

M. Diop intervenait lors de la rencontre d’échanges entre les organisations de la société civile et les acteurs qui évoluent dans la protection de l’enfance initiée par le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme.

Cette rencontre entre aussi dans la cadre de la commémoration du 31ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE).

Pour le directeur des droits humains, c’est un grand défi à relever en commençant par ’’conscientiser les enfants’’. ’’Ce sont des enfants qu’on peut considérer comme des ‘enfants de la rue sur internet’, ce qui n’est pas si virtuel que cela et qui peut se répercuter dans le monde réel’’, a-t-il relevé.

Selon Mbaye Diop, ce phénomène peut pousser les enfants à glisser dans la pédophilie, dans le radicalisme à leur insu.

’’On ne sait pas ce qui se passe derrière les sites qu’ils visitent et les échanges qu’ils font’’, a-t-il mis en garde, soulignant que ’’la censure n’est plus possible aujourd’hui et il faut que nous soyons prêts à faire face à ce problème’’.

(Source : APS, 11 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)