twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le point d’échange Internet du Nigeria acquiert un caractère régional avec le soutien de la Commission de l’Union africaine

vendredi 29 mars 2019

Le point d’échange Internet du Nigeria (IPXN) a acquis un caractère régional. C’est-à-dire qu’il va désormais interconnecter les points d’échange Internet nationaux présents dans les pays de la sous-région Afrique de l’Ouest et permettre « non seulement de localiser le trafic Internet dans la région, mais également de réduire les coûts et la latence, tout en libérant le potentiel de l’économie numérique pour permettre aux entreprises dépendantes d’Internet de prospérer », a déclaré Muhammed Rudman, le président-directeur général d’IPXN.

L’infrastructure télécoms, créée en 2006 suite à la collaboration de la Commission des communications du Nigeria et l’Association des fournisseurs de service Internet du Nigeria (ISPAN), a gagné en puissance grâce au soutien financier et technique de la Commission de l’Union africaine à travers son projet de système de point d’échange Internet d’Afrique (AXIS). Cofinancé par le fonds fiduciaire Union européenne-Afrique pour les infrastructures et le gouvernement du Luxembourg, le projet AXIS a déjà contribué à la création d’une trentaine de points d’échange Internet nationaux sur le continent.

Selon Moses Bayingana, le responsable du projet AXIS, « l’Afrique a longtemps payé des transporteurs étrangers pour échanger du trafic. C’est à la fois coûteux et inefficace. Avec les IXP régionaux échangeant du trafic intra-régional, les utilisateurs locaux bénéficieront de services plus rapides et efficaces ».

Avec son nouveau statut, le point d’échange Internet du Nigeria rejoint ainsi les points d’échange Internet d’Egypte, du Kenya, du Zimbabwe, d’Afrique du Sud, du Congo et du Rwanda qui ont également le statut d’infrastructure régionale d’échange de trafic Internet.

(Source : Agence Ecofin, 29 mars 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)