twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le numérique, un nouveau facteur de croissance

mercredi 24 décembre 2014

« Le numérique, la croissance et le développement », est le thème de la conférence organisée, samedi, par le Groupe de recherches et d’études pour la démocratie et le développement durable en Afrique (Gredda). Une occasion, pour les différents intervenants, de plaider pour une meilleure exploitation des potentialités du numérique.

Développer et exploiter les potentialités du numérique au profit de l’économie, c’est le principal défi auquel le Groupe de recherches et d’études pour la démocratie et le développement durable en Afrique (Gredda) exhorte les Etats africains particulièrement. Pour le président de cette organisation et directeur général du Port autonome de Dakar (Pad), Cheikh Kanté, il est essentiel de bâtir un nouveau modèle économique basé sur le numérique qu’il considère comme une opportunité pour générer la croissance. M. Kanté intervenait, samedi, lors d’une conférence sur le thème : « le numérique, la croissance et le développement", organisée par le Gredda. Le numérique, est, selon le directeur général du Pad, une véritable révolution qui doit profiter à tous les secteurs. « La révolution du numérique est en marche notamment grâce aux télécommunications », a soutenu M. Kanté. Ce dernier est persuadé que la croissance de demain repose sur le développement du numérique.

Le Sénégal s’est déjà inscrit dans cette dynamique, à en croire, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, qui a exhorté les entreprises sénégalaises du secteur des Technologies de l’information et de la communication (Tic) à l’innovation. « Cette innovation doit procéder d’une démarche partant de nos propres réalités et besoins en terme de consommation de services pour offrir aux consommateurs des services adaptés », a soutenu M. Sall. Ce dernier reconnaît, toutefois, que de nouvelles infrastructures sont nécessaires pour asseoir un développement du numérique et aller vers le haut débit.

A. Mbodj

(Source : Le Soleil, 24 décembre 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)