twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le numérique pour réduire les procédures douanières

dimanche 2 février 2014

Pour plus d’efficacité et de facilité dans les contrôles et les dédouanements, la Douane sénégalaise s’engage dans le numérique. Pour ce faire, un forum sur le thème « le numérique au service d’une administration performante : enjeux et défis pour les Douanes », est organisé à Dakar pour permettre aux décideurs de s’informer sur les grandes tendances du marché.

L’augmentation du volume des opérations commerciales et les exigences de célérité rattachées auxdites opérations, ont permis à la Douane sénégalaise d’innover en initiant un système électronique de contrôle. Elle veut désormais diminuer les contrôles et mettre en place le dédouanement sans papier.

« Il s’agit de contrôler moins, mais contrôler mieux. L’escorte douanière, assez lourde dans ses procédures en raison du peu de disponibilités de nos agents, cédera petit à petit le pas à la géolocalisation à travers un système de suivi électronique des cargaisons », a déclaré le Directeur Général de la Douane.

Selon M. Elimane Saliou Gningue, jusqu’à une date récente, ils les douanes avaient pris le pari d’opérer par des procédures aussi contraignantes que coûteuses, comme un manifeste papier volumineux édité en près de 20 exemplaires au profit des acteurs principaux de la chaine de dédouanement. Aussi, dans cette procédure, il y avait un parcours de combattant pour le déclarant qui devait réunir tous les documents requis avant le dépôt de la déclaration en douane.

« Aujourd’hui, finies les lourdeurs inutiles. Grâce au système ORBUS, plateforme électronique de collecte en ligne des données, l’ensemble des documents préalables au dédouanement peuvent être réunis et transmis par voie électronique. La dématérialisation a rendu possible l’accès au manifeste ainsi que le dépôt de la déclaration bien avant l’arrivée du navire au quai, ouvrant ainsi la voie au dédouanement sans papier », a expliqué M. Gningue.

De l’avis du Directeur Général de la Douane, le contrôle anticipé qui en découle permet, sur la base de l’analyse du risque, de procéder à un ciblage de manière à faciliter le commerce licite et à concentrer les efforts de la Douane sur les transactions qui présentent le plus de risques.

Le Secrétaire Général du ministère de l’Economie et des Finances, venu représenter le ministre du Budget, Mouhamadou Mactar Cissé, a magnifié cette initiative de la Douane. Selon lui, c’est une initiative pertinente. « Elle permet de maintenir la Douane dans les rôles performants du pays. Cette rencontre traduit la vision des plus hautes autorités du pays. Les Douanes se sont attribuées de nouvelles méthodes dans le contrôle et que le numérique est devenu un instrument de rationalisation du contrôle », a souligné M. Ngouda Fall Kane.

Toutefois, ce forum va permette aux décideurs de s’informer sur les grandes tendances du marché et des dernières technologies, de découvrir de nouvelles solutions à travers des rencontres professionnelles. « C’est un cadre d’échange entre les participants à travers des discussions, des communications, des expositions ainsi que des ateliers. Ce forum sera l’occasion de poser la problématique sécuritaire du système informatique douanier, de l’interconnexion des régies financières et de la mutualisation des données », a précisé M. Gningue.

Pour rappel, l’Administration douanière du Sénégal a été classée en 2011, 1er parmi les administrations réformatrices et s’est vue décerner en 2012 le prix des Nations Unies pour le service public, grâce à quelques bienfaits de la technologie.

Souleymane Ndiaye

(Source : Réussir business, 2 février 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)