twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le ministre des Télécoms consulte les acteurs du secteur sur la connexion du Gabon au câble 2Africa

lundi 21 décembre 2020

Le 14 février 2020, Facebook et ses partenaires ont dévoilé leur ambition de connecter l’Afrique à un nouveau système sous-marin de fibre optique. Le Gabon qui est l’un des pays du continent choisis pour accueillir un point d’atterrage de cette infrastructure étudie actuellement sa participation au projet.

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, le ministre gabonais de la Communication et de l’Economie numérique, a ouvert une consultation avec les acteurs du secteur national des télécoms, jeudi 17 décembre, sur le bien-fondé d’une connexion du Gabon au système sous-marin de fibre optique « 2 Africa ». L’infrastructure télécoms qui doit encercler l’Afrique est portée par Facebook en partenariat avec les entreprises China Mobile International, MTN GlobalConnect, Orange, STC, Telecom Egypt, Vodafone et WIOCC.

Selon gabonreview.com qui rapporte l’information, c’est l’opérateur de téléphonie mobile Airtel Gabon qui a été choisi comme intermédiaire avec les autorités locales. La plateforme d’informations indique que la réponse du Gabon quant à ce projet sera officiellement donnée dans quelques semaines par le ministère de la Communication et de l’Economie numérique. Le Gabon est l’un des 16 pays d’Afrique choisis par Facebook pour accueillir une station d’atterrage du câble 2Africa long de 37 000 km. Sa construction a été confiée à Alcatel Submarine Networks (ASN).

Le système devrait être mis en service en 2023/2024 et fournir une capacité nominale allant jusqu’à 180 Tbit/s. Il devrait satisfaire à la demande des populations en capacité toujours plus importante et facilitera le déploiement de la 4G, de la 5G et de l’accès au haut débit fixe.

(Source : Agence Ecofin, 21 décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)