twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le ministre de la Communication, Moustapha Guirassy, présente sa démission à Me Wade

vendredi 30 décembre 2011

Le ministre de la Communication, en charge des Technologies de l’information et de la communication, Moustapha Guirassy, a présenté sa démission au président Wade ce vendredi 30 décembre à Dakar.

En début de soirée ce vendredi, le président Wade avait toujours refusé d’accepter la démission du porte-parole du gouvernement. Nos sources avancent que le président du Sénat a été mandaté par Me Wade pour renouer les fils du dialogue entre Moustapha Guirassy et le Premier ministre, Me Souleymane Ndéné Ndiaye.

En effet, le maire de Kédougou ne peut plus supporter les attaques venant du directeur de campagne du candidat Wade pour la présidentielle de 2012. Ce dernier a mis en selle El Hadj Cissé, le président de la Chambre de commerce de Kédougou, pour animer une tendance rivale à celle de Moustapha Guirassy. Conséquences : lors de la visite de Mme Viviane Wade à Kédougou, il y a un peu plus d’un mois, des huées avaient empêché Moustapha Guirassy de lire son discours.

Pire, le comité électoral de Kédoudou pour la campagne présidentielle du candidat du "Sopi" aurait été confié à El Hadj Cissé, au détriment de Guirassy, pourtant l’un des rares responsables du Pds à avoir tiré son épingle du jeu lors des élections locales de mars 2009, en remportant la mairie de Kédougou.

Il y a également que ce dernier est agacé par les récurrentes critiques émises par des proches du Premier ministre, sur "les défaillances de la communication gouvernementale."

Et si finalement Guirassy n’avait pas là des arguments-bétons pour larguer les amarres alors que l’élection présidentielle est loin d’être gagnée par le président Wade, pour ne pas dire plus...

Lamine Sène

(Source : Nettali, 30 décembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)