twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le ministre de l’Education à la recherche de la solution pour un meilleur accès des établissements scolaires à l’information

jeudi 29 juillet 2004

Le Ministère de l’Education du Sénégal ambitionne de rendre l’information plus accessible aux établissements scolaires en s’appuyant sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, a révélé jeudi le secrétaire général du Projet d’Harmonisation des enseignements secondaires des pays francophones d’Afrique, Racine Senghor.

Parlant au nom du ministre de l’Education à l’occasion du lancement de la journée d’information et de partage sur la mise en œuvre des bibliothèques en ligne, M. Senghor a affirmé que ‘’le monde d’aujourd’hui est tel que la pédagogie a changé’’ du fait des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et notamment de l’Internet.

La journée, organisée par le Ministère de l’Education en partenariat avec la société EBSCO, s’est tenue à la Maison des écrivains Keur ‘’Bou Bess’’, signale-t-on.

Non seulement il faut ‘’aller à la recherche de l’information’’, mais aussi ‘’participer à la production’’ de cette denrée devenue vitale pour le développement, a ajouté M. Senghor soulignant que ‘’la bataille (est) aujourd’hui celle du contenu’’.

Parlant de la journée, il a indiqué que le Ministère de l’Education reste ‘’attentif aux endroits où on trouve l’information’’. A ce sujet, il a estimé que ‘’la rencontre (avec EBSCO) offre l’opportunité de trouver’’ la solution pour un meilleur accès à l’information.

Selon une source proche du Ministère de l’Education, l’ambition de ce département est de trouver des alternatives pour permettre notamment aux élèves d’accéder à l’information et à la connaissance sans qu’ils éprouvent le besoin de sortir des établissements scolaires.

EBSCO dont le siège social se trouve à Birmingham en Alabama (Etats-Unis) est une société œuvrant notamment dans le domaine de la facilitation de l’acquisition de ressources documentaires. Créée en 1944, elle emploie 4500 salariés à travers le monde.

Son ambition est aujourd’hui de s’installer au Sénégal comme elle l’a déjà fait en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

Selon le responsable de la société, Alain Pita, l’implantation d’EBSCO au Sénégal peut être d’une grande utilité pour l’école sénégalaise. ‘’Avec nos contacts, nous pouvons combler le manque d’information. Il y a des programmes à des conditions référentielles’’, a-t-il expliqué à la presse.

(Source : APS 29 juillet 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)