twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le juge demande la réouverture de "Walf-Tv" et "Walf-Fm", le Bsda compte interjeter appel

jeudi 3 septembre 2009

"Walf-Tv" et "Walf-Fm"TV devraient recommencer à émettre. Le juge en charge de l’affaire a ordonné le rétablissement du signal, suspendu, suite à un différend entre le groupe de presse et le Bureau sénégalais du droit d’auteur. Aziz Dieng, président du Conseil d’administration du Bsda promet d’interjeter appel.

"Nous avons demandé au juge d’ordonner la rétraction de l’ordonnance et il nous a suivis. Nous avons exigé la restitution du matériel déposé au niveau du greffe et que ce soit ordonné le rétablissement par le Bsda du signal de Walf Tv et des radios. Ce qui veut dire qu’à partir d’aujourd’hui (mardi), chaque jour qui passera, le Bsda aura à payer 10 millions au groupe Walfadjri pour tout retard dans le rétablissement de ses services", a expliqué Me Ndèye Maty Djigueul dans un entretien publié hier par "Wal fadjri" quotidien.

Pour sa part Aziz Dieng, le Pca du Bsda a déclaré :"Nous allons appliquer la décision de justice parce que nous sommes des républicains, mais nous ne sommes pas d’accord et nous allons interjeter appel."

Selon lui, la diffusion non autorisée d’œuvres musicales et audiovisuelles constitue une contrefaçon. Et à ce titre, "Wal fadrji" est bien passible de poursuites. Mieux, il indique que "Walf" n’a pas respecté l’ordonnance du 13 août dernier interdisant la diffusion d’œuvres protégées.

"Si la loi 2008 était entrée en vigueur comme le prétendent les avocats de "Wal fadjri", le Bsda gérerait également les droits voisins et ne s’appellerait alors plus Bsda. Il changerait même de statut", martèle-t-il.

""Walf-Tv", depuis sa création, n’a jamais payé un franc à un auteur. Continuera-t-elle ainsi ?" se demande M Dieng, manifestement outré par la décision du juge.

Béatrice L.

(Source : Nettali 3 septembre 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)