twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le e-paiement en plein essor en Algérie

mardi 20 avril 2021

Les paiements électroniques poursuivent leur ascension en Algérie. Une hausse de près de 400% des opérations en ligne a été enregistrée depuis le début de la pandémie du Coronavirus.

Selon le premier responsable du secteur du Commerce, Kamel Rezig, pas moins de 1.700 entreprises ont utilisé le paiement électronique en 2020. Une montée en puissance bénéfique pour l’économie.

Il convient de rappeler que le Ministre de Commerce a récemment insisté sur l’urgence de rendre « obligatoire » l’utilisation des moyens de paiement électroniques dans les transactions commerciales et de services.

De son côté, le DG du groupent intérêt économique monétique (GIE Monétique), Madjid Messaoudène a révélé la généralisation des cartes bancaires ; en vue de généraliser le e-paiement à travers le territoire. « Le paiement sera généralisé dans tous les secteurs », souligne-t-il.

Il a, en outre, indiqué que désormais 10 millions d’Algériens sont porteurs desdites cartes, précisant dans ce sillage que plusieurs facilitations seront accordées aux citoyens : Il s’agit de la possibilité de création de comptes courants à distance.

De telles actions sont de nature à encourager davantage l’utilisation de paiement en ligne, a affirmé ministre des Finances Aymen Benabderrahman.

Par ailleurs, le premier trésorier du pays a rappelé l’émergence d’une offre plus large de produits de paiement électronique et de services numériques en Algérie.

Au niveau commercial, le marché algérien recèle un énorme potentiel de croissance en matière de commerce électronique, figurant parmi les 14 pays africains où on peut se lancer dans l’e-commerce avec de bonnes chances de rentabilité, selon une liste établie par la plateforme Best Accounting Software.

Les pays africains, dont l’Algérie, ont fait des efforts notables pour assainir et améliorer leurs cyberespaces respectifs au cours des deux dernières décennies, selon la plateforme spécialisée.

Les restrictions imposées par la pandémie de la Covid-19 ont installé une conjoncture favorable à un nouvel essor du commerce en ligne en Afrique.

Zakaria Gallouch

(Source : CIO Mag, 20 avril 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)