twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le directeur national de la BCEAO appelle à faire confiance aux instruments de monnaie électronique

mercredi 28 novembre 2018

Le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Ahmadou Al Aminou Lo, a appelé mercredi à Dakar les usager à faire davantage confiance aux instruments de monnaie électronique, assurant notamment de la fiabilité de ces outils.

’’Faisons confiance à ces instruments de monnaie électronique. Elles sont d’une telle facilité dans la vie qu’il faut de plus en plus les utiliser et éviter le cash’’, a-t-il déclaré lors de l’atelier d’échanges avec des émetteurs de monnaie électronique et des sociétés de paiement en ligne.

Selon Ahmadou Al Aminou Lo, la BCEAO a pris ’’toutes les dispositions règlementaires nécessaires à une utilisation efficiente en toute garantie, des instruments de monnaie électronique’’.

’’Les instruments de monnaie électronique offrent des gages sérieux de sécurité et de fiabilité’’, a-t-il ainsi assuré.

’’Dans le cadre règlementaire, avant d’agréer un établissement de monnaie électronique, la banque centrale lui demande un dossier. Et dans ce dossier, nous lui demandons son système informatique. A savoir les mécanismes qui sont mises en place pour éviter des attaques’’, a expliqué le directeur de la BCEAO.

A ce niveau, a rappelle M. Lo, le travail de la banque centrale consiste à ’’regarder si le système déployé est robuste ou non’’.

Mais au-delà de ce contrôle a priori, a-t-il ajouté, la banque centrale ’’effectue chaque année’’, par le biais des ‘’inspecteurs de la commission bancaire’’, des ‘’tests pointus’’ sur ces différents systèmes mis en place par les services de monnaie électronique.

Cependant, il a tenu à rappeler aux usager que tout système technique ’’peut faire l’objet de quelques vulnérabilités’’, soutenant que le plus important est que ces vulnérabilités, une fois découvertes, ’’puissent immédiatement être corrigées’’.

Il a par ailleurs indiqué que ces opérateurs de monnaie électronique ont l’obligation de mettre à la disposition des usagers, un service plaintes et réclamation, soulignant qu’en cas de manquement à cette norme, les usagers ont la possibilité de s’en référer par écrit à la banque centrale qui donnera suite à cette requête en un temps court.

(Source : APS, 28 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)