twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le cybersquatting au Sénégal, un phénomène qui gagne de l’ampleur

jeudi 9 décembre 2010

La ruée sur les noms de domaines a eu son époque de gloire. Cette pratique bien que moins forte de nos jours existe néanmoins toujours. La réservation abusive d’un nom de domaine par une personne sans droits, titres ou intérêts légitimes en violation des droits des tiers dans la perspective d’une spéculation caractérise le cybersquatting. L’apparition du phénomène s’explique par l’importance du nom de domaine, qui peut parfois avoir une valeur économique substantielle (on pense aux noms de domaines de marques notoires), et influence en tous cas l’image véhiculée par une personne ou une société. On se souvient du cas de la Sonatel. Sonatel Multimédia, filiale de la Sonatel, a actuellement un contentieux avec la société Universal Computer Associates (UCA) qui a réservé les noms de domaine « sonatelmultimedia.com » et « sonatelmultimedia.net ».

La société UCA propriétaire des noms de domaines en question depuis le 26 juillet 2004 a fait constater par huissier leur utilisation abusive par la Sonatel Multimédia et réclame 250 millions de francs CFA par nom de domaine utilisé à titre de préjudice commercial. Du côté de la Sonatel Multimédia, on affirme que les deux noms de domaines lui appartiennent depuis l’année 2000 et qu’ils ont du être acquis au moment où arrivait à expiration leur période de réservation.

Par le passé la Sonatel avait accepté sans sourciller, en avril 2001, de racheter le nom de domaine « sonatel.com » et « sonatel.org », pour une somme de 500 millions de francs CFA selon certains et de 15 millions de francs CFA pour d’autres (Cf Batik n° 21, avril 2001), à leur propriétaire qui, il est vrai, n’était rien d’autre qu’Idrissa Seck qui les avait réservés sous le nom de Paul Stewart.

Au niveau de l’OAPI la question commence à être prise en compte, (le "World trademark review). Mais on retiendra que concrètement aucune disposition pénale ne condamne le cybersquatting au Sénégal. En France une loi a déjà été votée. L’avocate Sabine Haddad affirme que l’avènement du commerce électronique a révélé que le nom de domaine constitue une véritable ressource économique pour l’entreprise. La pratique simple en vigueur, dans l’enregistrement des noms de domaine, n’est soumise à aucune contrainte, si ce n’est le fait que le premier servi, pourra revendiquer le nom, constitutif de son adresse.

Ainsi, cela permet à son titulaire d’être connu des internautes. C’est au regard du défaut de formalités y afférents et de contrôle dans l’attribution desdits noms qu’a pu se développer le cybersquatting ou accaparement de façon abusive ou spéculative d’un nom de domaine, procédé qui ne cesse de progresser chaque année. Cette forme de piratage et fraude touche principalement le domaine de la mode, de l’habillement et de l’automobile, le e-commerce sur la toile.

(Source : Juriscompanion, 9 décembre 2010 )

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)