twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le contrôle des appels de l’extérieur va enrayer la fraude, selon Amadou Lamine Dial

dimanche 27 juin 2010

La mise en place d’un système de contrôle et de tarification du trafic international entrant au Sénégal est guidée par un souci d’enrayer la fraude sur les appels à destination du pays, a assuré Amadou Lamine Dial, directeur en charge de l’optimisation des ressources de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

’’Le but du système dont le décret d’application entre en vigueur en août, est d’enrayer la fraude dans le trafic entrant au Sénégal à partir du moment où il n’y a pas d’organisation supranationale de contrôle’’, a notamment déclaré au cours d’un ’’Petit déjeuner de l’APS’’ dont il était l’invité.

’’Nous sommes dans un environnement de fraude qui s’accentue de jour en jour. Il y a un impératif de combattre la fraude. La tendance dans les pays en développement c’est d’augmenter les taxes sur les appels venant de l’extérieur pour augmenter leurs ressources’’, a souligné Amadou Lamine Dial citant notamment le cas du Ghana où il s’est rendu en mission d’information.

Selon lui, ’’c’est ce que l’Etat du Sénégal fait en conformité avec les règles de Union internationale des télécommunications (UIT)’’ et il n’y a aucun engagement auquel il a souscrit et qui l’empêche de prendre de telles dispositions.

On estime à 100.000 par mois le nombre de minutes de communications émises à destination du Sénégal. ’’Ces communications peuvent passer par les opérateurs locaux comme par des voies grises, frauduleuses’’, a expliqué Amadou Lamine Dial.

’’Pour les pays en développement comme le Sénégal, a-t-il ajouté, c’est extrêmement important de faire ce contrôle. Il y a énormément de spéculations dans le secteur’’.

(Source : APS, 27 juin 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)