twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le consortium formé de Safaricom, Vodafone Group (UK) et Vodacom Group remporte la licence télécom éthiopienne

lundi 24 mai 2021

La première étape du processus de privatisation du marché éthiopien de la téléphonie mobile est achevée. Au cours des prochaines années, Ethio Telecom fera face à une concurrence emmenée par le groupe britannique Vodafone et ses filiales africaines.

L’Autorité des communications d’Ethiopie (ECA) a annoncé samedi 22 mai l’octroi de la nouvelle licence d’établissement et d’exploitation de réseau télécoms ouvert au public au consortium Global Partnership for Ethiopia constitué de Safaricom, Vodafone Group, Vodacom Group, Commonwealth Development Corporation (CDC) Group, Sumitomo Corporation et Development Finance Corporation (US-DFC). La société s’est engagée à investir 8 milliards USD sur le marché national des télécoms au cours des dix prochaines années.

A la suite de la décision de l’ECA, son directeur général, Balcha Reba, a déclaré que s’ouvre une « nouvelle ère de développement des services de télécommunications dans notre pays qui profitera à des millions d’Éthiopiens qui auront accès à des services de communication fiables et de qualité. Global Partnership for Ethiopia est un consortium d’entreprises de télécommunications réputées qui fournissent des services à plus de 750 millions de clients dans le monde entier et se sont engagées à créer de nouveaux emplois, à soutenir l’économie grâce à l’introduction de services nouveaux et efficaces ».

Le 26 avril, au terme de la date limite de soumission des propositions pour la licence télécoms éthiopienne, seuls Global Partnership for Ethiopia et MTN avaient été retenus par le régulateur télécoms sur la vingtaine d’entreprises en lice. Les deux entreprises avaient obtenu le droit de soumettre leur offre financière au gouvernement d’Ethiopie. Une formalité qui a également été bouclée et qui marque la fin de la première étape du processus de privatisation du marché télécom national engagé depuis deux ans. Une privatisation – une composante du programme de réforme économique locale dont l’objectif est l’attrait d’investisseurs étrangers – qui porte sur l’entrée d’opérateurs télécom concurrents sur le marché national et la privatisation partielle d’Ethio Telecom.

En mettant fin au monopole d’Ethio Telecom, le gouvernement espère susciter une baisse du coût des télécommunications, une amélioration de la couverture réseau, un regain de l’innovation dans les services à valeur ajoutée, une amélioration de la qualité de service.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 24 mai 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)