twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le commerce électronique, une bouffée d’oxygène pour le secteur postal

vendredi 22 août 2014

Le commerce électronique dispose d’un potentiel pouvant assurer l’équilibre financier du secteur postal, mais son développement nécessite toutefois des pré-requis, a assuré, vendredi à Mbour, le chef du département marché postaux de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Kalidou Gaye.

"Etant donné que le commerce électronique ne connaît pas de frontières, c’est seulement grâce à la collaboration et à l’intégration commerciale des organisations postales et des acteurs du marché que le secteur postal peut offrir un service irréprochable", a-t-il déclaré.

Le responsable du département marché postaux de l’ARTP intervenait au deuxième jour d’un séminaire de formation sur "la réglementation des services des télécommunications et des postes". Sa communication portait sur le commerce électronique et son implication pour le développement du secteur postal.

Le contexte du secteur postal est caractérisé selon lui par une baisse du trafic du courrier classique souvent utilisée par les entreprises. Une tendance qui s’explique par le fait que les besoins des consommateurs ont évolué et se sont adossés aux TIC.

Un contexte qui tourne également autour des enjeux du développement durable, de la nécessité de développer des produits nouveaux et des services financiers postaux.

Selon des statistiques de comparaison de l’Union postale universelle (UPU), datant de 1999, 60% des revenus postaux était générés par les services postaux classiques. Ce chiffre est retombé à 30% en 2013.

M. Gaye a rappelé que le commerce électronique ou encore vente en ligne, ne se limite pas au seul réseau Internet. Des transactions électroniques se réalisent également sur les réseaux de téléphonie mobile. Dans ce cas, on parle de m-commerce (mobile commerce).

"Les acteurs du secteur postal doivent accompagner ce changement de comportement des consommateurs et profiter pleinement des opportunités offertes par les nouvelles technologies pour se réinventer afin de renforcer leurs positions sur le marché et générer des revenus supplémentaires", a-t-il indiqué.

"L’UPU a placé le commerce électronique dans le huitième objectif du millénaire pour le développement (…), ce qui constitue l’un des leviers essentiels d’innovation et de croissance des revenus postaux à travers ses services de paiement et de distribution", a t-il ajouté, avant de relever que le commerce électronique ne pourrait connaître "un essor significatif sans les services postaux".

Il est revenu sur les pré-requis du développement du e-commerce au Sénégal, suggérant notamment une politique sectorielle pouvant accompagner le processus.

M. Gaye a également préconisé un système d’adressage unique et performant pour garantir la qualité de service dans la distribution des produits commandés en ligne, mais aussi redynamiser les moyens postaux de paiement électronique.

(Source : APS, 22 août 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)