twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le chiffre d’affaires de Sonatel dépasse les mille milliards de FCfa

lundi 25 février 2019

Un rapport parvenu au Journal de Dakar fait état de solides performances commerciales et financières de la Sonatel. Une dynamique rendue possible par l’apport des filiales du groupe dans la sous-région malgré un environnement concurrentiel, règlementaire et fiscal toujours plus exigeant.

La poursuite des efforts d’investissements pour maintenir l’avantage concurrentiel sur la connectivité a permis le maintien d’un niveau de marge soutenue grâce à la croissance des revenus, à l’amélioration de la rentabilité de la data mobile, des services financiers mobiles et à la maîtrise des coûts directs, malgré la poursuite de la baisse de l’international entrant.

Il est question de poursuivre positivement la transformation vers un opérateur multiservices avec la data mobile et les services financiers mobiles au soutien de la bonne dynamique commerciale.

194,3 milliards FCfa en investissement

Aussi, Sonatel a su maintenir et consolider sa trajectoire de rentabilité et ses positions commerciales fortes dans tous les pays grâce aux investissements importants réalisés : 194,3 milliards de FCfa dans l’année en hausse de 10,6 milliards en valeur absolue soit une croissance de 5,7% par rapport à 2017.

Ces investissements ont contribué à l’amélioration de l’expérience client, au renforcement de l’excellence opérationnelle, à la poursuite des efforts sur la qualité de service technique et au renforcement de la politique de fidélisation de nos clients.

Les investissements soutenus réalisés par le groupe sont principalement axés sur le réseau, dans le but d’améliorer la qualité de service, et dans la data mobile, pour répondre au développement des usages et accroître l’avantage stratégique sur la connectivité très haut débit fixe et mobile. Ils ont permis de maintenir sa trajectoire de rentabilité par l’amélioration de la qualité de la relation client, la poursuite des efforts sur la qualité de service, la fidélisation et la maitrise des charges.

Le renouvellement des réseaux d’accès, la densification des réseaux mobiles et l’extension des plateformes de services ont mobilisé l’essentiel de ces investissements avec l’accélération du déploiement des projets de couverture et l’augmentation des capacités réseaux sur le broadband mobile (3G, LTE, LTE+) et fixe (FTTH) en soutien à la forte croissance des usages.

29,7 millions de clients

L’entreprise a maintenu son leadership sur ses marchés principaux grâce au maintien de la dynamique de recrutement et des positions de marché fortes en valeur et en volume malgré le fait qu’une nouvelle orientation dans la politique de recrutement client centrée sur la conformité et la valeur a impliqué une baisse de la base mobile au Mali.

Ainsi le parc global s’établit à 29,7 millions de clients à fin 2018, soit -1,7% % par rapport à 2017. Un parc impacté principalement par l’évolution de la base d’abonnés mobiles au Mali (-16,5%) suite à l’arrêt des recrutements massifs au profit de l’acquisition de clients orientée valeur.

Une très bonne dynamique de recrutement est cependant notée en Guinée (+7.2% grâce aux actions d’animations dans nouvelles zones couvertes), au Sénégal (+4,7% grâce à une bonne maitrise du churn, à la hausse des acquisitions et une bonne dynamique commerciale sur la 4G), en Sierra Leone (+40.1% avec une présence et une couverture améliorée surtout en zone non couverte) et à Bissau (+5,6% grâce aux nouvelles offres sur les usages data et orange money).

Le rapport de noter une reprise de la croissance de la base fixe tirée par le Haut Débit grâce aux offres Très Haut Débit Fibre et Flybox 4G, avec 302 243 clients fixes contre 285 294 dont 219 144 clients internet Haut Débit contre 165 513 en 2017, en croissance de +34%.

Cette stratégie de recrutements orientée valeur a permis d’améliorer l’ARPU (chiffre d’affaires mensuel moyen réalisé avec un client data mobile) à 1 483 FCFA soit +20,3% par rapport à 2017 et de consolider nos parts de marché en volume comme en valeur (leader au Sénégal avec 53%, au Mali avec 56%, en Guinée avec 63%, à Bissau avec 56% et second en Sierra Leone avec 45%).

Orange Money, leader du transfert d’argent national

Au Sénégal, la croissance du chiffre d’affaires s’est maintenue sur toute l’année 2018 grâce au renforcement de la contribution de la Data Mobile et d’Orange Money (qui est devenu leader du transfert d’argent national). Une baisse de l’EBITDA est toutefois notée par rapport en 2017 malgré l’amélioration de la marge directe suite aux impacts fiscaux et réglementaires et les produits non opérationnels exceptionnels de 2017.

Le renforcement des investissements sur les activités en croissance (Data et Orange Money) a permis à Sonatel de garder son leadership malgré l’élargissement du champ concurrentiel pour les services financiers Mobile et l’accès à internet avec le lancement des FAI (Fournisseur d’Accès Internet). Avec un taux de pénétration mobile de 105%, les données mobile Orange y évoluent à 40,7% et Orange Money a un taux de pénétration de 22,7%. La base des clients mobile Orange y progresse également jusqu’à 8,7 millions.

Les chiffres du Mali, de la Guinée et de la Sierra Léone

Au Mali, les positions commerciales fortes en volume et en valeur se sont maintenues grâce à la forte amélioration de la couverture 3G et du déploiement du Très Haut Débit (THD) autour des solutions LTE (4G, TDD) et de la fibre.

Le changement de méthode comptable pour Orange Money a eu un effet sur la croissance du chiffre d’affaires. Avec une pénétration mobile de 106%, le taux de pénétration de la data mobile est de 37% et celui d’Orange Money est de 19,9% pour une base client mobile de 10,4 millions.

En Guinée, la consolidation des positions commerciales fortes est rendue possible par le développement de l’activité Orange Money qui consacre une évolution appréciable des résultats financiers. Avec une pénétration mobile 101%, le taux de pénétration des données mobile y est de 32,9% et celui d’Orange Money est 16% pour une base de clients mobile de 7,2 millions.

En Guinée Bissau, on note également une consolidation de positions commerciales fortes en volume et en valeur grâce à la poursuite du déploiement de la couverture 4G et de la pénétration Orange Money. La participation du Groupe Orange au projet majeur de connexion de la Guinée Bissau au câble sous-marin ACE est déterminante pour l’atteinte des objectifs de connectivité du pays. Avec une pénétration mobile de 79%, le taux de pénétration de la data mobile y est de 19% et celui de Orange Money de 3,3% sur une base de clients mobile de 682,7 mille sur 1,5 millions d’habitants.

En Sierra Léone, la progression continue avec un maintien de la dynamique de couverture réseaux et recrutement de clients en régions autour de l’ouverture de nouveaux sites dans le pays avec de bonnes perspectives commerciales et techniques pour 2019. L’acquisition de la licence 4G permettra d’accélérer le déploiement du Très Haut Débit (THD) autour des solutions LTE (4G, TDD. Avec un taux de pénétration mobile de 54%, celui de la data mobile y est de 41% et Orange Money y progresse jusqu’à 18,9% pour 2 millions de clients.

Une croissance de 5%

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe franchi une barre symbolique à 1022 milliards de FCfa sur l’exercice 2018, soit une croissance de 5%. Le résultat net est de 202 milliards, stable par rapport à 2017.

Dans la foulée de la croissance des revenus, les trajectoires de rentabilité se sont améliorées, reflétées par l’évolution positive de la croissance de l’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) à 462 milliards soit +2,2% par rapport à 2017.

L’évolution des principaux indicateurs indique le maintien de la tendance des résultats financiers par rapport à 2017 malgré la forte dépréciation du Léone, les impacts fiscaux nouveaux et la forte baisse du trafic international entrant, contributeur important.

Cette croissance des revenus reste soutenue grâce aux positions commerciales fortes et au développement des relais de croissance, mais est ralentie par la poursuite de la baisse de l’international entrant.

Le poids de la data mobile, des services financiers mobiles et des services à valeur ajoutée continue de se renforcer et représente un peu plus de 25 % du chiffre d’affaires : La poursuite de la monétisation des données Mobile grâce au renforcement de l’avantage concurrentiel sur la connectivité avec notamment la 4G et 4G+ au Sénégal et au Mali et la 4G à Bissau a généré un chiffre d’affaires de 191 milliards (+41,1% par rapport à 2017). La part des donnés mobiles dans le chiffre d’affaires global s’accroit pour s’établir à 19% (+4,8% par rapport à 2017). La contribution à la croissance du Chiffre d’affaires de Sonatel 2018 est significative (+1,9% par rapport à 2017). Aujourd’hui les clients de données mobiles du groupe Sonatel représentent plus du tiers de son parc client global avec 10,8 millions de clients actifs (+17,5% par rapport à 2017) ; l’activité Orange Money n’est pas en reste car elle a généré un chiffre d’affaires de 62 milliards (+36,1% par rapport à 2017) soit une participation de 6% au chiffre d’affaires global (+1,4% par rapport 2017). Ce sont 5,6 millions de clients actifs sur les 13,1 millions de clients orange money qui ont réalisé 800 millions transactions d’une valeur de 8 000 milliards de FCFA. C’est la première source de croissance du Chiffre d’affaires groupe (+5,8% par rapport à 2017).

Il est important de noter que le maintien de ces solides positions commerciales s’est opéré malgré un environnement concurrentiel qui s’élargit au Sénégal (lancement de trois Fournisseurs d’Accès Internet) et au Mali (lancement d’un 3eme opérateur et acquisition d’une licence 4G par le 2ème) et un environnement règlementaire et fiscal en pleine mutation avec de nouvelles mesures comme le dégroupage de la boucle locale au Sénégal.

Plus de 500 milliards FCfa comme contribution aux recettes budgétaires

Sonatel continue de rester un acteur majeur de la création de richesse dans tous ses pays de présence, et particulièrement au Sénégal. Elle a ainsi contribué pour plus de 500 milliards de FCfa aux recettes budgétaires versées à titre d’impôt, taxes, redevances, cotisations sociales, droits de douanes et dividendes dans les pays de présence.

Au titre du développement du secteur privé local, les activités du groupe ont généré au profit des entreprises locales plus de 148 milliards de FCfa de chiffres d’affaires.

Au titre de la balance des paiements par les opérateurs télécommunications, le groupe y a contribué positivement dans tous ses pays de présence à travers les balances de trafic représentant des exportations nettes de plus de 130 milliards.

Et enfin, en matière d’emplois, les activités du groupe ont permis de générer plus de 4 500 emplois directs et près de 200 000 emplois indirects grâce à une distribution commerciale étendue, à la sous-traitance et aux différents partenariats.

Leader de la Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse)

A ces contributions au développement économique et à la création d’emplois et de richesse dans tous ses pays de présence, il convient de rajouter les actions menées dans le domaine de la Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse).

A l’issue de l’évaluation de l’AFNOR sur la contribution de Sonatel au développement durable, Sonatel a obtenu le label ENGAGE RSE basé sur le modèle AFAQ 26000. Un gage d’engagement affirmé dans la RSE que le groupe a inscrit en priorité dans sa politique d’engagement citoyen.

Sonatel a renforcé son partenariat avec le secteur privé de l’économie numérique car il est conscient de son rôle moteur dans cet écosystème. Partout où il est présent, il accompagne des startups locales.

Ainsi, au Sénégal, au Mali, en Guinée, en Sierra Leone et en Guinée Bissau des programmes majeurs comme la pionnière Sonatel Academy, école gratuite de codage, le Prix Orange de l’Entreprenariat Social (POESAM), les programmes MAgri, MWoman, Better Internet for Kids, les ateliers Supercodeurs, etc. poursuivent leur évolution d’année en année.

L’appui aux incubateurs locaux comme le CTIC Dakar (Sénégal), CREATEAM (Mali), SABOUTECH (Guinée) continue de croître au bonheur des acteurs de l’écosystème numérique sans omettre l’accompagnement des stratégies de transformation ou d’émergence numériques engagées par les Etats dans tous nos pays de présence.

Sonatel Academy, les bienfaits d’une école gratuite de codage

Sonatel Academy est la première école de codage gratuite au Sénégal. Elle a célébré la réussite de la première promotion de ses apprenants diplômés en développement web.

Au terme de l’année 2018, elle affiche un taux de réussite exceptionnel de 97.83 %. Leur insertion professionnelle, déjà réelle, indique près de 75% de sorties positives après des placements en entreprises et créations de startups, facilités par la cellule post-formation de l’école.

Pour 2019, l’école étoffe son effectif et son contenu pédagogique avec 200 apprenants en présentiel, 200 apprenants en mix de formation en ligne et de présentiel, un FabLab, un espace dédié à InnovationL@b et un autre aux ateliers « Supercodeurs ». La formation en ligne permettra ainsi d’adresser des milliers de jeunes.

De même, en partenariat avec la Fondation Orange, au Sénégal comme en Guinée (Conakry et Dabiss) et au Mali (District de Bamako) ont été inaugurées les premières Maisons Digitales, pour éduquer plus de filles et rendre les femmes de plus en plus autonomes.

Poursuite de l’implantation des projets villages

Le projet village Orange est un concept intégré qui comprend la construction d’une école, d’un centre de santé et d’un point d’eau dans un village reculé. Sonatel en a réalisé 15 à date dans 4 de ses pays de présences pour un coût global de plus de 1 milliard 200 millions FCfa en 5 ans. Notamment les villages de Thicat Oulof, Sob et Mbakhna au Sénégal, Kantila, Kataly et Dioubeba au Mali, Sareme, Kenende en Guinée, etc.

En outre, la Fondation Sonatel a accompagné la Journée Mondiale de Lutte contre les Hépatites qui fait partie des huit campagnes officielles de l’OMS en faveur de la santé publique mondiale qui à 500 personnes de se faire dépister et à 100 malades d’être pris en charge gratuitement pendant un an. Elle a accompagné la LISCA dans son élan de solidarité en faveur des malades démunis atteints du cancer lors de la campagne de levée de fonds en 2018.

En 2018, Orange Bissau a renforcé son soutien aux populations avec l’accompagnement de la 1ère édition de la Semaine Africaine des Sciences & Technologie en Guinée Bissau. Cela a été l’occasion d’organiser la 1ère compétition Seedstar pour les startups à Bissau. Elle a aussi remis des matériaux à des familles sinistrées pour la reconstruction de leurs maisons détruites par un incendie, a doté à des orphelinats lors de la journée internationale des enfants et a accompagné des initiatives pour le noël des enfants défavorisés ont rythmé les actions sociales de l’année 2018 pour la santé et l’enfance.

En Guinée Conakry, près de 45 écoles sont embarquées dans le Programme des Ecoles numériques de la Fondation Orange ; un programme qui par l’introduction de kits numériques composés de tablettes et d’un serveur contenant plus de 60.000 ouvrages permet aux enfants d’accéder à ce monde du digital pour garantir leur maintien en milieu scolaire tout en facilitant le travail du corps enseignant.

Au Mali, la Fondation orange a participé au projet ATIC qui vise à améliorer les compétences professionnelles de 840 maîtres (dont 120 directeurs d’écoles) du cycle primaire dans l’enseignement des sciences et les taux de couverture d’encadrement.

Pour la Santé, elle a réalisé de la 14ème édition de la caravane ophtalmologique gratuite qui a sillonné les villes de Yélimané, Tominian, Koutiala et Naréna Kangaba pour plus de 5 000 consultations et 500 chirurgies de la cataracte. La Fondation a soutenu la campagne de dépistage oculaire dans dix écoles de Kolokani où 3 000 élèves ont bénéficié des consultations gratuites et 300 enfants de lunettes. Elle a également soutenu la santé maternelle et infantile avec la construction d’un 2ème centre pour les femmes victimes de fistule obstétricale dans la région de Koulikoro.

Dans l’Education, le don d’un module scolaire de 3 salles de classe avec latrines aux populations du village de Dalala dans le cercle de Kita a permis à la Fondation de soutenir 243 élèves. Il y a aussi le déploiement de 50 écoles numériques à travers le pays dans lesquelles 16 000 élèves bénéficient du programme et 70 écoles seront équipées d’ici fin 2019. Le parrainage scolaire de 1 410 enfants démunis dont des enfants déficients mentaux, auditifs et visuels et l’octroi de 20 bourses d’excellence aux étudiants méritants issus de milieux défavorisés viennent compléter ses actions. 30 étudiants ont déjà obtenu leur licence dans le cadre de ce programme.

Conforter l’émergence numérique en 2019

Le groupe a anticipé et réalisé des investissements essentiels pour préparer l’avenir, mais entend poursuivre ses efforts d’investissement et d’adaptation à un environnement qui continue sa mutation, avec des évolutions structurantes du secteur des télécoms sur tout le périmètre.

Il poursuivra ses projets de transformation et d’adaptation de sa structure de coûts afin de garantir sa dynamique de croissance organique rentable malgré la prise d’effet de nouvelles taxes sur le chiffre d’affaires au Mali et au Sénégal en 2018.

Sonatel va poursuivre ses efforts d’investissements afin d’accroître la couverture dans ses pays de présence et accélérer la transition du réseau vers les services du futur. Elle compte ainsi renforcer ses investissements pour mieux asseoir son avantage concurrentiel sur la connectivité et sa politique commerciale visant à offrir en continu une expérience unique et incomparable à ses clients afin de mieux soutenir sa dynamique de fidélisation et de conquête ainsi que son positionnement valeur par une qualité de service technique et commerciale reconnue.

La finalisation des discussions sur la licence 4G en Guinée, l’acquisition de nouvelles fréquences 4G en Sierra Leone et le lancement de la 4G+ au Sénégal et au Mali pour soutenir sa croissance, vont aider à mieux positionner le groupe dans l’atteinte de ses ambitions. Le développement du très haut débit Internet à travers toutes les technologies fixes et mobiles ainsi que la promotion de l’inclusion financière à travers l’enrichissement de son offre de services financiers mobiles participe à la transformation digitale de nos sociétés et au renforcement de sa contribution à l’émergence de l’économie numérique des pays de présence.

Enfin, le groupe démarre la mise en œuvre de son Plan d’Entreprise à l’horizon 2022 avec l’ambition de faire de « Sonatel un groupe résolument orienté client, partenaire privilégié de la transformation numérique de nos sociétés en 2022 ». En accompagnant les Etats et la société pour une émergence numérique des territoires et en renforçant son engagement citoyen à travers sa politique RSE.

(Source : Le Journal de Dakar, 25 février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)