twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le câble Equiano de Google atterrit en Afrique du Sud, sa destination finale

vendredi 12 août 2022

Google poursuit le déploiement de son système de câble sous-marin en Afrique. La réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre de l’objectif de la société américaine d’investir 1 milliard USD en Afrique sur cinq ans pour y soutenir la transformation numérique.

Le câble Internet sous-marin Equiano de Google a finalement atterri en Afrique du Sud, en début de semaine. C’est ce qu’a annoncé la société WIOCC qui a construit la station d’atterrissage du câble à Melkbosstrand, au Cap. Une fois opérationnelle, la nouvelle infrastructure devra permettre d’améliorer la qualité de l’Internet non seulement dans la nation arc-en-ciel, mais également dans toute l’Afrique australe.

La société Openserve, filiale de Telkom, devrait achever le déploiement du câble à travers l’Afrique du Sud en tant que partenaire officiel d’Equiano, apprend-on.

L’arrivée en Afrique du Sud constitue la dernière étape du déploiement d’Equiano qui a commencé au Portugal en 2019 avec plusieurs arrêts le long de la côte occidentale de l’Afrique. Cela intervient quatre mois environ après que le câble a atterri au Togo, sa première destination africaine. Un mois plus tard, le Nigeria a accueilli le câble sous-marin. En juillet dernier, le câble a atterri sur les côtes namibiennes.

D’après une étude commanditée par Google, l’arrivée d’Equiano en Afrique du Sud devrait multiplier par 3 les vitesses de la connectivité Internet, réduire de 16 % à 21 % les coûts d’Internet et augmenter de 7 % la pénétration de l’Internet dans le pays d’ici 2025. De plus, le câble sous-marin contribuera à créer environ 180 000 emplois dans le pays.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 12 août 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik