twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le cabinet Performances Group estime à 100 milliards FCFA les besoins du Sénégal pour financer le numérique de 2019 à 2023

jeudi 12 juillet 2018

Le cabinet Performances Group, chargé par les autorités sénégalaises de réfléchir sur la faisabilité du Fonds de développement du numérique (FDN), a organisé le 11 juillet 2018, un atelier de validation de son rapport final.

Dans le document présenté à Dakar, le cabinet estime à 100 milliards FCFA les besoins financiers du Sénégal pour financer le numérique de 2019 à 2023. C’est sensiblement la même durée que la stratégie « Sénégal Numérique 2025 », composante du Plan Sénégal émergent.

Bien que le secteur des TIC ait contribué à hauteur de 5,1% du produit intérieur brut en 2017, ce sont des segments à faible valeur ajoutée, notamment les télécommunications, qui ont réalisé cette croissance.

D’après Performances Group, l’innovation technologique reste encore extrêmement faible et c’est ce que doit corriger le Sénégal. Le cabinet recommande au pays de se donner les moyens financiers adéquats, à cet effet, et d’orienter ses investissements vers des secteurs comme le cloud computing, le Big Data, l’internet des objets, la blockchain, la nanotechnologie ou l’intelligence artificielle.

Babacar Bâ, associé chez Performances Group et coordonnateur de l’étude, a déclaré que l’essentiel du financement du FDN devrait provenir de la Contribution du secteur des télécommunications (CST).

La taxe de 5%, instituée par la Loi de finances rectificative de 2018, est prélevée sur le chiffre d’affaires hors taxes et net des frais d’interconnexion de tout exploitant de réseaux de télécommunications ouverts au public. Pour Babacar Bâ, « c’est l’option de financement la plus pertinente ».

(Source : Agence Ecofin, 12 juillet 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)