twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Zimbabwe obtient du Japon une subvention de 3,6 millions $ pour renforcer ses capacités en cybersécurité

mercredi 14 novembre 2018

Le gouvernement de la République du Japon a accordé à celui du Zimbabwe, une subvention de 3,6 millions de dollars US destinée au renforcement de ses capacités techniques en matière de cybersécurité.

Lors de la cérémonie de signature de l’accord de subvention, le 11 novembre 2018 à Harare, le ministre zimbabwéen des Finances, Mthuli Ncube a déclaré que le renforcement de la sécurité du pays sur Internet et les plateformes informatiques « contribuera efficacement à la mise en œuvre de nos priorités nationales et à l’orientation du développement comme énoncée dans le Programme de stabilisation de la transition (PST) ».

D’après Toshiyuki Iwado, l’ambassadeur du Japon près le Zimbabwe, l’argent servira à doter les forces de sécurité, notamment la police, d’outils d’investigation numérique, des systèmes de reconnaissance faciale et une plateforme de partage d’informations. Avec cet ensemble de moyens techniques, Toshiyuki Iwado s’est dit confiant dans l’amélioration de « la sécurité du Zimbabwe et de la région de l’Afrique australe ».

Pour le Zimbabwe, la cybersécurité ne représente pas uniquement un danger pour la sécurité nationale. C’est également une menace pour l’économie nationale. En 2015, dans un rapport, la Banque de réserve du Zimbabwe (RBZ) déplorait une recrudescence des actes cybercrimels qui coûteront au pays 1,8 milliard de dollars US de perte par an.

L’institution financière révélait qu’entre 2011 et 2015, environ 140 cas d’hameçonnage, de fraude par cartes de crédit, de vol d’identité, d’accès non autorisé, de piratage, ont été recensés. Le niveau de menace devrait avoir encore augmenté au cours des deux dernières années avec l’amélioration du taux de pénétration d’Internet dans le pays.

(Source : Agence Ecofin, 14 novembre 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)