twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Zimbabwe lance sa stratégie d’apprentissage en ligne et vise la connexion de 1 500 écoles au haut débit en 2021

jeudi 11 mars 2021

Avec ses restrictions, la crise de Covid-19 a fortement ébranlé le système éducatif zimbabwéen en 2020. Mais de profondes mutations techniques sont annoncées pour consolider le droit à l’éducation de millions d’enfants des zones rurales et urbaines.

Le gouvernement zimbabwéen a approuvé sa stratégie nationale d’apprentissage en ligne mardi 9 mars 2021. Elle entre immédiatement en action jusqu’en 2025. Elle permettra au pays d’améliorer l’accès de millions de jeunes à un enseignement de qualité.

Selon Monica Mutsvangwa, la ministre de l’Information, de la Publicité et des Services de radiodiffusion, le gouvernement s’est fixé avec cette stratégie plusieurs objectifs tels que « la connexion de 1 500 écoles au haut débit ; l’électrification de 434 écoles ; la fabrication de 150 000 ordinateurs pour équiper les écoles ; le développement d’applications mobiles à utiliser sur le système de gestion de l’apprentissage en ligne ».

La ministre a affirmé que la nouvelle stratégie contribuera au « développement de contenus d’apprentissage en ligne, par des concepteurs pédagogiques, qui devraient être mis en place d’ici juin 2021 ; le renforcement des capacités de 3 000 enseignants possédant des compétences numériques de base d’ici décembre 2021 ; et la fourniture d’apprentissage en ligne au moyen d’audios, de vidéos et de documents interactifs ». Le gouvernement prévoit également de créer des programmes radio et télé à des fins d’apprentissage.

Le lancement de la stratégie nationale d’apprentissage en ligne vient renforcer l’efficacité du système éducatif zimbabwéen, fortement ébranlé lors de la crise de Covid-19. Le gouvernement a été contraint de fermer les écoles pendant plusieurs mois pour freiner la propagation de la maladie. Malgré l’adoption des cours via la radio et la télé, la poursuite des cours n’a pas été efficiente. Ce sont des millions d’apprenants des zones rurales et urbaines qui verront leur accès à la connaissance s’améliorer.

Avec du haut débit et de l’électricité pour les écoles, des ordinateurs et tablettes pour les apprenants, des enseignants formés, etc., le pays se dotera de ressources techniques et éducatives, mais également des compétences qui amélioreront le taux d’alphabétisation et la qualité de l’enseignement dans le pays.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 11 mars 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)