twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Zimbabwe annonce le lancement de son tout premier satellite, ZimSat-1, dans l’espace en février 2022

lundi 20 septembre 2021

En gestation depuis 2018, l’ambition spatiale du Zimbabwe prend progressivement forme. Quelques jours seulement après l’inauguration officielle de son agence spatiale nationale, le pays travaille déjà à la matérialisation de sa présence effective dans l’espace.

Le gouvernement de la République du Zimbabwe a annoncé la semaine dernière le lancement de son tout premier satellite dans l’espace en février 2022. L’équipement spatial baptisé ZimSat-1 est en fait un nano-satellite éducatif. Il sera assemblé par des ingénieurs zimbabwéens et japonais à l’Institut de technologie de Kyushu au Japon. Les derniers réglages et les tests de vol seront effectués en décembre 2021 pour le lancement dans l’espace en février 2022 par l’Agence japonaise d’exploration spatiale (JAXA).

Sur son compte Twitter, le ministre zimbabwéen des Finances, Mthuli Ncube, s’est réjoui du lancement prochain de ZimSat-1. Il a affirmé que ce projet qu’il avait annoncé en novembre 2018, dans le cadre du budget national 2019, est déjà entièrement financé.

L’annonce du lancement prochain de ZimSat-1 est intervenue lors de la mise en service de l’Agence nationale géospatiale et spatiale du Zimbabwe (ZNGSA) par le président de la République, Emmerson Mnangagwa, lundi 13 septembre. Créée en 2018, l’Agence qui est abritée par l’université du Zimbabwe contribuera à l’atteinte par le gouvernement de l’objectif qu’il s’est fixé de hisser le pays dans la catégorie des économies de classe moyenne supérieure d’ici 2030. Elle soutiendra divers secteurs tels que l’agriculture, les mines ou encore la sécurité.

Le satellite ZimSat-1 qu’exploitera la ZNGSA, une fois lancé, permettra entre autres au pays de mieux gérer ses ressources naturelles, de se prémunir des catastrophes naturelles, d’observer et d’étudier les changements climatiques. Des activités qui enrichiront davantage l’expertise du Zimbabwe dans l’observation de la terre et lui permettront d’en faire un outil de bonne gouvernance et de création de richesse.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 20 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)