twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Zimbabwe a besoin de 123 millions USD pour connecter tous ses districts à Internet

jeudi 10 décembre 2020

Au cours des dix prochaines années, le gouvernement du Zimbabwe veut mailler tout le pays en connectivité Internet à haut débit. Pour y arriver, le régulateur télécoms sollicite une somme de $123 millions. L’argent servira au déploiement de la fibre optique et à financer les installations connexes.

Dans son document de consultation sur le plan national du haut débit du Zimbabwe, dévoilé la semaine dernière, l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications du Zimbabwe (Potraz) a exprimé son ambition de connecter tous les districts du pays à Internet. Mais pour y arriver, le régulateur télécoms a besoin de beaucoup d’argent. Il a évalué ses besoins à 123 millions USD.

Dans le plan national du haut débit, la Potraz explique qu’elle veut fournir une connectivité de 1 Mbps à tous les districts du Zimbabwe au cours des 10 prochaines années. Le régulateur télécoms prévoit à cet effet d’installer plusieurs kilomètres supplémentaires de fibre optique à travers le territoire, en plus de déployer des systèmes de transmission de backhaul complémentaires pour alimenter les nœuds d’accès et améliorer la fiabilité du réseau. Il est aussi envisagé une source d’alimentation plus stable pour maintenir le réseau en activité.

Le développement de la connectivité nationale débutera en 2021. Le jeudi 26 novembre, lors de la présentation du budget national 2021 au Parlement, le ministre des Finances, Mthuli Ncube, indiquait que sur les 89 millions USD alloués aux investissements dans le secteur des télécoms et des technologies de l’information et de la communication, une partie irait au déploiement d’infrastructures télécoms à haut débit.

(Source : Agence Ecofin, 10 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)