twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Top 15 des pays africains qui ont le plus développé les TIC en 2017, selon l’UIT

mercredi 15 novembre 2017

La neuvième édition du rapport annuel de l’UIT intitulé « Mesurer la société de l’information 2017 » a été publiée aujourd’hui, 15 novembre 2017. Considéré comme l’un des référentiels des données et des analyses mondiales les plus fiables et les plus impartiales au monde sur l’état du développement mondial des TIC, ce rapport est utilisé par plusieurs acteurs du secteur des TIC et numérique. Notamment, les gouvernements, les organisations internationales, les banques de développement et les analystes du secteur privé et les investisseurs du monde entier.

L’édition 2017 de ce rapport constate que les avancées significatives ont été enregistrées dans les domaines de l’Internet des objets (IoT), de l’analyse des données volumineuses, du cloud computing et de l’intelligence artificielle (AI). Toutes des technologies qui permettront d’innover et de transformer fondamentalement les entreprises, les gouvernements et la société.

Mais aussi très attendu dans ce rapport comme toutes les années, le classement mondial de l’Indice de développement des TIC (ICT Development Index – IDI, en anglais). En 2017, l’Islande est en tête des classements IDI. Il est suivi par deux pays d’Asie et du Pacifique et de six autres pays d’Europe qui ont des marchés des TIC compétitifs et qui ont connu des niveaux élevés d’investissement dans les TIC et l’innovation pendant de nombreuses années.

En Afrique, comme toujours, c’est l’île Maurice qui vient en tête. Avec un score de 5.88. L’île Maurice occupe le 72 rang mondial. Il est suivi en Afrique par les Seychelles, 90e mondial et l’Afrique du Sud, 92e mondial. (Voir tableau)

Aussi, l’on note qu’en Afrique centrale c’est le Gabon qui vient en tête en occupant le 6e rang africain et le 114e rang mondial. Avec un score de 4.11. L’on note un gain de 10 places pour ce pays, car en 2016, le Gabon était classé 124e mondial.

En Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire vient en tête avec un score de 3.14 et occupe le 131e rang mondial et le 9e rang africain.

Jusqu’à présent, l’indice de développement des TIC reposait sur 11 indicateurs. Cependant, l’évolution récente des marchés des TIC a conduit à un réexamen de ces indicateurs. Ainsi, en 2018, l’indice sera défini par 14 indicateurs qui devraient permettre de mieux comprendre la performance de chaque pays et la performance relative des pays à différents niveaux de développement.

« Le rapport de cette année montre que les TIC ont le potentiel de rendre le monde meilleur et contribuent énormément à la réalisation des objectifs de développement durable », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. “Cependant, relève-t-il, malgré les progrès globaux réalisés, la fracture numérique reste un défi à relever. Ceci est important car les technologies de l’information et de la communication et l’économie numérique ont le potentiel de transformer la vie de milliards d’hommes, de femmes et d’enfants. La révolution numérique peut transformer des nations et des continents entiers. ”

Pour sa part, Brahima Sanou, le directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT auteur de ce classement, espère que ce rapport sera d’une grande utilité pour les membres de l’UIT, en particulier les décideurs, le secteur des TIC et d’autres qui œuvrent à l’édification d’une société mondiale de l’information inclusive. « Tirer pleinement parti des avantages économiques et sociaux de la révolution numérique nécessite des infrastructures physiques et des services efficaces et abordables, des compétences utilisateur plus avancées et des critères et indicateurs comparables au niveau international pour soutenir les politiques publiques favorables », observe Brahima Sanou.

(Soure : TIC Mag, 15 novembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)