twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Soudan du Sud et Djibouti ont signé un accord d’interconnexion par fibre optique

mercredi 21 septembre 2022

Sans service Internet abordable et de qualité pour l’ensemble de la population, l’économie numérique sera faussée. Le gouvernement sud-soudanais qui en est bien conscient s’attèle depuis 2020 à consolider ses capacités data.

Lundi 19 septembre, le Soudan du Sud et Djibouti ont dévoilé la signature d’un protocole d’accord d’interconnexion par fibre optique. L’infrastructure télécoms à haut débit partira de Djibouti, traversera l’Éthiopie jusqu’à Juba. Pour le Soudan du Sud, cette interconnexion permettra de relier la capitale nationale au reste du monde, ainsi qu’à réduire le coût élevé de l’accès à Internet.

Selon le ministère sud-soudanais de l’Information, des Technologies de la communication et des Services postaux, le protocole d’accord sera suivi de la formation d’une équipe technique des deux pays pour mener à bien ce projet qui est d’une importance stratégique pour le Soudan du Sud.

La fibre optique djiboutienne que le Soudan du Sud va tirer viendra s’ajouter aux autres infrastructures similaires, dont le pays est déjà doté, déployées à travers des initiatives privées et publiques.

En janvier 2020, le fournisseur de connectivité de haut débit Liquid Intelligent Technologies annonçait l’installation effective d’une dorsale en fibre de 200 km reliant la frontière ougandaise via Nimule à Juba. A cela se sont ajoutés plusieurs nœuds métropolitains dans la capitale.

Dans le cadre du programme régional de facilitation du transport, du commerce et du développement de l’Afrique de l’Est, le Soudan du Sud a aussi bénéficié d’une interconnexion par fibre optique avec le Kenya. 630 km de fibre optique ont été déployés dès octobre 2020 à la frontière entre les deux pays sur financement de la Banque mondiale et du gouvernement kényan.

Comme la majorité des pays africains, le Soudan du Sud a aussi une ambition de transformation numérique. Les capacités data supplémentaires que le pays veut acquérir lui permettront de concrétiser cette vision pour la majorité de la population.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 21 septembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik