twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal se concentrera sur la compétitivité de l’agriculture et les TIC en 2012

jeudi 13 octobre 2011

Le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop, a donné l’assurance que ses services vont se concentrer en 2012 sur la compétitivité de l’agriculture et les technologies de l’information et de la communication (TIC).

M. Diop qui présidait la cérémonie de présentation officielle du premier Rapport national sur la compétitivité du Sénégal (RNCS), a justifié cette option par les ‘’rôles stratégiques complémentaires’’ que jouent ces deux secteurs de l’économie sénégalaise.

‘’L’agriculture est un secteur multifonctionnel. C’est un secteur d’activités qui crée de la richesse. Avec le profil de la pauvreté au Sénégal, son expansion a un impact social avéré’’, a laissé entendre le ministre, mercredi à Dakar.

S’agissant des TIC, M. Diop a retenu leur fonction de secteur d’activités générant non seulement des revenus mais aussi assurant une fonction de renforcement de la productivité des acteurs de production pour tout le reste de l’économie.

Le ministre a, au passage, salué l’élan participatif qui a guidé l’élaboration, le partage et la validation du premier rapport national sur la compétitivité de l’économie sénégalaise.

Il est par ailleurs revenu sur quelques déterminants de cette compétitivité, estimant notamment au sujet des parts de marché des exportations sénégalaises qu’’’autant nos produits doivent être compétitifs sur le marché national et de la sous région, autant nous avons besoin d’exporter davantage, de faire plus de croissance que ne saurait l’autoriser le seul marché communautaire’’.

Pour le ministre, dans chacun des domaines couverts dans le RNCS, le gouvernement se préoccupe d’apporter les solutions idoines à la dimension des enjeux.

‘’C’est pourquoi nous attendons les prochaines étapes qui nous mèneront vers le forum national sur la compétitivité et l’exploitation du rapport par le Conseil présidentiel de l’investissement, une priorisation des défis à relever à court, moyen et long terme au regard de nos objectifs de croissance contenus dans le document de politique économique et sociale 2010-2015’’, a affirmé M. Diop.

(Source : APA, 13 octobre 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)