twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal s’engage à mettre en ligne ses données budgétaires en 2016

mercredi 29 juillet 2015

Le gouvernement sénégalais s’est engagé auprès de la Banque mondiale à utiliser durant l’année budgétaire 2016, l’outil BOOST (une plateforme en ligne mise en place par la Banque mondiale et permettant l’accès à des données budgétaires).

L’annonce a été faite mercredi à Dakar par M. Cheikh Tidiane Diop secrétaire général du ministère de l’économie, des finances et du plan.

M. Diop s’exprimait lors en marge de l’ouverture à Dakar d’une conférence internationale sur l’initiative BOOST de la Banque mondiale.

Selon lui, cette conférence devra permettre au Sénégal de marquer un nouveau jalon dans la dynamique enclenchée pour la transparence budgétaire.

Le Sénégal a adopté en décembre 2012 la loi portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques qui est une transposition d’une directive de l’UEMOA dans le droit interne.

« Par cet acte, notre pays a marqué son engagement irréversible à mettre résolument en œuvre les meilleures pratiques en matière de transparence dans la gestion des finances publiques », a dit M. Diop. Il a signalé que l’ensemble des informations et documents sur les finances publiques visés par le code de transparence sont publiés et mis en ligne.

En plus de cela, il estime que des documents simplifiés ont été produits pour améliorer la lisibilité du budget.

Il s’agit notamment « du budget citoyen qui permet à un non initié de lire sans beaucoup de difficultés les inscriptions budgétaires ».

Le secrétaire général du ministère des finances a également évoqué le document intitulé « Pas à pas » qui facilite notamment aux parlementaires l’exploitation des dossiers de la loi de finances.

Une douzaine de pays africains prennent part à la conférence sur l’initiative BOOST : Burkina Faso Burundi, Cameroun, , Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Togo, Tunisie, Tchad et Sénégal.

Jean-Louis Verdier

(Source : Dakar Echo, 29 juillet 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)